Browse By

Mondial 2014 – Cameroun : Les joueurs en grève pour recevoir une prime de participation plus forte

Rien ne va décidément plus pour l’équipe nationale de football du Cameroun : défaite une nouvelle fois dans la nuit de mercredi à jeudi face à la Croatie (0-4), la sélection camerounaise s’est tout de suite mise en grève. La raison cette fois-ci : Samuel Eto’o et ses coéquipiers réclament à leur fédération une prime de participation au Mondial brésilien.

Après la défaite face à la Croatie (0-4) dans la nuit de mercredi à jeudi, les mines des joueurs du Cameroun étaient déconfites. En cause, non pas la défaite synonyme d’élimination, mais bien une discussion très animée ayant eu lieu dans les vestiaires : en effet, malgré la déroute face aux Croates, le capitaine camerounais Samuel Eto’o n’a pas perdu le nord et a demandé à ses dirigeants le montant de la prime de participation, question qui leur a fortement déplu.

Salomon Cu, journaliste pour Abidjan Tribune, était présent sur les lieux. Il nous dévoile en exclusivité ce qu’il s’est dit dans les vestiaires camerounais :

« Les joueurs n’étaient pas contents d’avoir perdu de la sorte. Mais c’est monté en puissance quand Eto’o s’est alors frotté les mains en disant à ses coéquipiers que, finalement, ce n’était pas grave, qu’ils pourront rejoindre leur famille au Cameroun plus vite, une famille qu’ils pourront arroser avec l’argent reçu pour la participation au Mondial. A ce moment-là, un dirigeant lui a demandé de répéter. Eto’o lui a lors dit « D’ailleurs Momo [Maurice Mafamsapel, l’intendant], on va toucher combien ?]. Maurice s’est alors emporté, jetant une bouteille d’eau et du manioc, bref ce qu’il avait sous la main, ce qu’il avait sous la main à la figure du capitaine emblématique des Lions Indomptables ».

Les joueurs du Cameroun ne veulent pas joueur le troisième match

Indomptables, les joueurs du Cameroun ont montré qui l’étaient bien : toujours selon Salomon Cu, les joueurs seraient partis en furie, stoppant tout de suite de rhabiller, appelant chacun à faire la grève :

« Ils se sont rapidement concertés et m’ont révélé que l’attitude de la FECAFOOT à leur égard était horrible. Selon eux, ils méritent une prime de participation, mettant en avant la chaleur inhabituelle qu’il fait au Brésil, le niveau trop élevé de leurs adversaires, mais aussi la qualité exécrable de leur hôtel, l’absence de Playstation dans leurs chambres, des douches trop froides et des lits trop petits à leurs goûts, etc. Pour cette raison, ils sont en grève et ne joueront pas leur troisième match de poule face au Mexique ».

Marc-Pierre Evacanse, dirigeant à la FECAFOOT en France que nous avons tenté d’interroger avant qu’il ne se faufile dans un établissement Western Union, n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Crédit photo : Clive Brunskill / Getty Images Sport

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

11 thoughts on “Mondial 2014 – Cameroun : Les joueurs en grève pour recevoir une prime de participation plus forte”

  1. Daniel Locko says:

    on peut voir que les chommes politique son des bonne sorciers dans notre pays. ils veulent prendre tout meme nos maisons; d ou il y a argents il y a hommes politites. hooooo mon DIEU sauve nous si non? on va aussi toucher ton rayaume.

  2. Daniel Locko says:

    un jour tout ceci vas finir que les apprentis sorciers se mettent pret pour la fin de leur moment.

  3. Daniel Locko says:

    samuel etoo, tient ton baton de commendement jusqu au bou, on te soutient.

  4. Trackback: payday loan online
  5. Trackback: direct payday loans with bad credit lender
  6. Trackback: drugrehabcentershotline.com drug rehabs
  7. Trackback: Tony
  8. Trackback: Edward
  9. Trackback: Casey
  10. Trackback: Marvin
  11. Trackback: Eduardo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *