Browse By

Portrait : Ash Pejay, cet acteur de films X devenu footballeur professionnel

Rejeté par sa famille, honni de tous les politiques pour enfin devenir le joueur de football le plus adulé de son pays : portrait de Ash Pejay, acteur libanais de films X devenu footballeur professionnel.

Il a 21 ans, est déjà le vice-capitaine de la sélection libanaise, et est la star du football libanais : Ash Pejay vit un rêve éveillé en étant l’un des meilleurs footballeurs de l’histoire de son pays, petite nation du football asiatique. Mais son parcours n’est pas celui qu’on croît : avant de devenir footballeur professionnel à l’âge de 19 ans, Ash était en effet acteur… de films X !

Dans le Vogue local, le jeune et beau Ash Pejay est revenu sur sa vie antérieure, et surtout les raisons d’une vie passée à écumer les tournages de films X qu’il ne cache pas, et dont il semble même être fier :

« J’ai manqué d’intégrer les meilleurs centres de formation quand j’avais 16 ans. Je n’avais pourtant pas le choix car ma famille était pauvre et je devais subvenir aux besoins de ma mère, de mes neuf frères et sœurs, mais aussi les enfants de mes frères et sœurs, sans oublier mon chien et mon perroquet. J’ai quitté l’école pour devenir pâtissier-goudronnier, un métier d’avenir chez nous, mais cette vie ne m’allait pas, l’argent ne rentrait pas assez vite. Le jour de mes 18 ans, après en avoir discuté avec ma petite amie de l’époque, j’ai pris une décision qui allait changer ma vie. »

Les plus grands studios de films X se l’arrachent : Digital Playground, Jacquie Michel, Colmax…

La majorité atteinte, Ash Pejay décide donc de devenir acteur pornographique, hardeur pour films X, poussé par sa fiancée d’alors, Clarram Orghane, éphémère mannequin de charme pour des revues canines :

« Elle m’a raconté les bienfaits de son bleau job, la quantité massive d’argent qu’on lui donnait juste pour faire ce que tout le monde fait chaque soir, finalement. Je me suis lancé, et parce que la nature m’a gâté, et grâce à mon endurance travaillée pendant ma formation de sportif, j’ai vite grimpé les échelons.
Tous les réalisateurs me voulaient, j’ai tourné aux USA pour Digital Playground, en Hongrie pour Colmax, en France pour Jacquie et Michel, au Japon pour Bukkake Prod, etc. En seulement six mois, j’avais amassé plus d’argent et fait l’amour à plus de femmes que Steve Estatof et Magali Vaé réunis avaient vendu de disques. »

Acteur de films X le jour, footballeur le soir

Mais dans un pays où la pornographie n’a pas sa place, Ash Pejay est pointé du doigt. Une situation qui le pousse à travailler toujours plus dur :

« Ma famille a arrêté de me parler : je les ai tous fait tuer depuis. Certains politiques ont voulu m’emprisonner : ils ont tous été virés par le président, devenu un ami. Les regards dans la rue étaient difficiles à soutenir. D’un côté, toutes les femmes me faisaient sentir qu’elles avaient envie de moi. De l’autre, je voyais de la haine dans le regard des hommes que je croisais.
Mais j’ai continué à travailler, à m’entraîner dur, toujours dans le but de devenir footballeur : le jour, je tournais des scènes gonzo avec des partenaires féminines toutes plus belles les unes que les autres, pour finalement rejoindre les copains de mon club de quartier le soir venu. Jusqu’à ce fameux 13 mai 2012, quand j’ai signé mon premier contrat professionnel après avoir été repéré par mon actuel coach, impressionné par une scène où je jongle sans m’arrêter tout en prenant soin de deux actrices. »

La saison 2012/2013, Ash Pejay la démarre très fort en inscrivant un quadruplé dès son deuxième match (alors qu’il n’est entré en jeu qu’à la 87ème minute !), puis un quintuplé trois semaines plus tard suivi d’un douzetuplé le jour de son anniversaire, le 11 octobre. En novembre 2013, il est appelé pour la première fois en équipe nationale, équipe dont il est aujourd’hui le vice-capitaine.

Aujourd’hui, le grand public connaît Ash pour ses qualités de footballeur, moins pour celles de hardeur. Mais il reste tout de même un peu de ce passé sulfureux qu’il ne cache pas : des dizaines de groupies attendent à la sortie du vestiaire après chacun de ses matchs. Des filles qu’il n’approche pas, étant marié… ce qui n’est pas le cas de certains de ses coéquipiers, qui se disent très heureux d’être coéquipiers du grand Ash Pejay !

Crédit photo : Photo and Co The Image Bank

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

6 thoughts on “Portrait : Ash Pejay, cet acteur de films X devenu footballeur professionnel”

  1. Bubulle says:

    histoire vraie?

  2. Trackback: fast cash
  3. Trackback: direct payday loans no faxing direct lender
  4. Trackback: drugrehabcentershotline.com addiction treatment
  5. Trackback: salvador
  6. Trackback: milton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *