Browse By

Transfert : Rome acquiert Judas pour 30 pièces d’or

L’AS Roma frappe l’un des très grands coups de ce mercato hivernal en faisant signer Judas Briko. Ce grand espoir du football mondial rejoint Rome pour la somme de trente pièces d’or.

Rudy Garcia a semble-t-il bien entendu et compris les rumeurs entourant l’avenir du Néerlandais Kevin Strootman : prévoyant un départ rapide de son milieu de terrain, Garcia a donc fait venir à Rome le jeune espoir Judas Briko (qui se fait tout simplement Judas), ce pour la modique somme de trente pièces d’or.

Rome frappe donc très fort dans la quête du titre en Serie A en faisant venir à lui un joueur capable tout de suite d’avoir un impact dans le jeu prôné par Rudy Garcia. A gauche, à droite, au centre : Judas est partout et nulle part sur le terrain, faisant de lui une arme redoutable pour tout homme l’ayant acheté.

Judas : « Je rejoins Rome avec grand plaisir »

Pourtant, rien ne laissait présager d’un tel transfert. En effet, Judas faisait le bonheur des siens, et était lié encore pour de longues années avec son club des Twelve Apostles. Mais une brouille avec son dirigeant Jay Suskrist a précipité son départ : Judas a donc pris les choses en main, et sans l’aide d’aucun agent, il a décidé de rejoindre Rome, le club entraîné par Rudy Garcia se contentant de payer l’indemnité de formation à son club d’origine. Pour Judas, c’était une décision nécessaire mais très difficile à prendre :

« J’aimais ceux qui m’entouraient au sein des Twelve Apostles. Mais pour ma carrière, il était nécessaire que je rejoigne la puissante Rome. Mon avenir, l’avenir tout simplement, se trouve à Rome. Je n’ai pas pour habitude de regarder en arrière, je ne regrette jamais rien, et je rejoins Rome avec grand plaisir ! »

Le fameux Baiser de Judas…

A 19 ans, celui qui est célèbre pour donner un baiser au gardien qu’il va crucifier sur penalty (le fameux Baiser de Judas) débarque à Rome avec une réputation de traître pour certains : en effet, il n’est pas un footballeur « traditionnel », à savoir qu’il n’hésite pas à dénoncer ses coéquipiers en cas de simulation, à dévoiler son salaire à la presse, ou encore à critiquer l’univers dans lequel il évolue. A Rome, Judas se dit heureux de trouver en Rudy Garcia un homme à poigne qui saura le guider vers les sommets :

« Rudy Garcia me servira de guide dans ce monde rempli d’hommes de peu de foi. A Rome, je vais être heureux. Je sais que mes anciens coéquipiers me prennent pour un traître, mais encore une fois, je le dis : je ne regrette aucun de mes gestes… Foi de Judas, je ne vais pas me pendre pour leur faire plaisir non plus ! »

Crédit photo : Giuseppe Bellini/Getty Images

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *