Transferts : Mario Balotelli signe au TP Mazembe

Devenu indésirable à Liverpool, l’attaquant italien Mario Balotelli a annoncé sur son compte Twitter son arrivée en prêt dans le club congolais du TP Mazembe.


L’arrivée de Christian Benteke a tout accéléré… Mario Balotelli, le fantasque avant-centre italien ne sera pas un joueur de Liverpool pour la saison prochaine : c’est lui-même qui l’a annoncé sur Twitter alors que les rumeurs grandissent quant à l’arrivée du Belge de Aston Villa à Anfield Road.

Mais alors que la Fiorentina et quelques autres clubs de Serie A étaient prêts à l’accueillir pour le relancer, Mario Balotelli a fait un choix des plus originaux, à l’image d’un André-Pierre Gignac (parti jouer au Mexique), en acceptant d’être prêté au TP Mazembe, le célèbre club congolais.

Mario Balotelli a lui-même appelé les dirigeants du TP Mazembe

Selon Patrice Carteron, le manager du Tout Puissant Mazembe, c’est l’Italien qui a fait les démarches pour rejoindre l’Afrique :

« J’ai été étonné un matin de voir un SMS venant d’un numéro anglais. Au début, j’ai pensé que c’était une blague : il y avait une faute par mot, c’était un mix entre anglais et italien. Mais, curieux, j’ai rappelé, et je suis tombé sur Mario Balotelli : il m’a dit, mot pour mot, qu’il voulait découvrir le championnat africain… J’ai rigolé, mais j’ai dit oui : j’ai appelé Brendan Rodgers, qui n’a pas hésité à m’envoyer Mario dans la soirée. »

C’est sacré coup que viennent donc de frapper les Corbeaux du TP Mazembe, dont les objectifs sont plus élevés que jamais : quadruple champion du Congo en titre, le TP a vu son grand rival de l’AS Vita lui ravir ce titre en 2015. Egalement, Mario Balotelli voudra porter son nouveau club tout en haut du football africain, voire mondial : pour rappel, en 2010, le TP Mazembe avait atteint la finale de la Coupe du monde des clubs (finale perdue face à l’Inter 0-3).

L’AUTEUR

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...