Browse By

Des chercheurs prouvent que le plat du pied n’est pas synonyme de sécurité

Non, le plat du pied n’est pas synonyme de sécurité si l’on en croit une étude scientifique réalisée par un groupe de recherche franco-barésien.

Fernand Bigue est français, Ronald Machedonaldo vient lui de Barésie, et à eux deux, ils viennent de faire tomber un mythe du football, et pas des moindres : celui du plat du pied = sécurité.

Après avoir étudié pendant six ans plus de dix mille frappes du plat du pied, ce duo franco-barésien est arrivé à la conclusion, dure mais bien réelle, que le plat du pied n’est en fait aucunement synonyme de sécurité. Et c’est une véritable révolution dans le microcosme des philosophes du football, à l’image du célèbre nouvelliste anglais Allan Think-El-Krout :

« J’ai grandi et vécu toute ma vie avec cette idée fixe que le plat du pied, c’était la sécurité. J’ai aujourd’hui 69 ans, et je découvre en fait que cet axiome, car il s’agissait là bien d’un axiome (contrairement à ce que pensent Bernard Henri-Levi-Strauss ou Eric Zoummer qui ont toujours considéré, à tort selon moi, cela comme un postulat), n’est en fait qu’une formidable et redoutable incertitude casuelle. Je dirais même plus, contingente et circonscrive. »

« Plat du pied = sécurité, un concept créé pour aider les supporters à comprendre le football »

Le chercheur Fernand Bigue explique de son côté que le concept même du plat du pied = sécurité est une invention des spécialistes pour faire comprendre le jeu au grand public :

« Avec Ronald, nous avons cherché, cherché, cherché… jusqu’à trouver la solution. Elle était là, depuis toujours sous nos yeux : en fait, les grands spécialistes du football de l’antiquité n’étaient pas compris. On les prenait pour des fous, eux qui parlaient en 3-4-3, en passe-et-suit, en appel / contre-appel… Alors ils ont créé des concepts simples, tels des comptines pour enfants, afin que tout le monde puisse comprendre le jeu. »

Les chercheurs déjà à la conquête d’un autre mystère du football

Et les exemples qu’ils citent sont tous implacables :

« Ainsi, quand le grand Stade de Reims était à son apogée, on a créé le corner à la Rémoise, comme par hasard… Les Est-Européens avaient du mal à se faire entendre, eux qui étaient coincés entre le communisme de l’URSS et les puissances occidentales plutôt libérales : alors le grand Antonin et sa Panenka entrent en jeu, comme par hasard… Nike sponsorise Ronaldo ? Alors Ronaldo va dribbler tout le monde grâce à des « virgules », comme par hasard… Enfin, quand on trouvait que le football était un sport de plus en plus violent réservé aux bourrins, alors on a introduit le concept de plat du pied = sécurité. Un hasard aussi, bien sûr… »

Selon nos informations, les deux chercheurs sont déjà en train de se pencher sur un autre concept footballistique qu’il considère comme polémique : apparemment, et contrairement aux affirmations de certains commentateurs, il serait impossible de réaliser un centre au troisième poteau, ce troisième poteau n’existant tout simplement pas !

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *