Browse By

La fédération espagnole refuse la demande de naturalisation de Théo Hernandez

Les rumeurs étaient donc fondées : Théo Hernandez a bien demandé la naturalisation afin de jouer avec la Roja. Mais il a essuyé un refus sec de la part de la fédération espagnole.

C’est ce qu’on appelle une belle fin de non-recevoir : ce mercredi matin, le jeune défenseur français Théo Hernandez a reçu une réponse négative de la part de la part de la FEF (Fédération Espagnole de Football), à qui il avait demandé son soutien afin d’être naturalisé et ainsi pouvoir jouer avec la Roja.

Pour expliquer cette décision, Patxi Garat, le président adjoint de la fédération, s’est contenté de parler de l’homme, et de ne pas évoquer le joueur :

« Théo Hernandez est un très bon joueur de football, quoique pour le moment il n’a joué qu’une saison dans l’élite, et il lui reste encore tout à prouver. Non, si nous avons refusé d’accéder à sa requête, c’est parce que l’homme ne nous a pas convaincu. Il n’y a qu’à voir les trois polémiques de ces derniers jours : non, vraiment, ce n’était pas possible qu’on accepte qu’un homme comme lui soit espagnol, ce serait insulter la nation de Pablo Picasso, de Antoni Gaudi, de Salvador Dali, de Miguel de Cervantes, de Pedro Almodovar, de Miguel Angel Munoz ! »

Absence, plage, agression, paella…

Et c’est point par point que le dirigeant de la fédération espagnole nous a détaillé les raisons de son refus d’aider Théo Hernandez :

« Premièrement, le gamin a quand même préféré aller à la plage plutôt que de se rendre à une convocation avec l’équipe nationale française. Deuxièmement, alors qu’il aurait dû être avec son équipe nationale à jouer au football avec ses copains, il se fait remarquer, et pas petitement, en se faisant accuser d’agression sexuelle par une de ses copines ! Enfin, troisièmement, je sais de source sûre qu’il n’aime pas la paella : trop c’est trop, l’Espagne n’a pas besoin de lui ! Donc, après avoir étudié tous ces faits, la fédération espagnole de football a décidé qu’elle n’allait pas soutenir la demande de naturalisation que Théo Hernandez avait prévu de soumettre à l’état civil espagnol. »

Selon Patrick Hernandez, l’oncle du jeune défenseur français qui a passé la saison à Alaves en prêt de l’Atlético Madrid, celui qui se fait appeler Théo derrière les Pyrénées aurait appelé Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Bleuets, pour s’excuser et pour savoir s’il était toujours possible de rejoindre le groupe.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *