Browse By

La WWF annonce l’extinction officielle de la race des libéros

C’est un bien triste jour pour les amoureux du football : la race du libéro n’existe désormais plus ! C’est la WWF qui a annoncé la chose dans son dernier rapport sur les espèces en voie d’extinction. Si le dodo n’est pas encore réapparu et que le panda s’en sort encore bien, le libéro en activité n’a pas eu cette chance cette année… La rédaction de FootballFrance.fr a pu recueillir le témoignage des derniers libéros de ce monde, tous choqués et attristés par cette disparition.

« Un poste génial », voilà comment a qualifié Mathias Sammer cette race du ‘libéro’ aussi connue sous le patronyme de ‘numéro 5’ et dont on ne recense plus aucun spécimen à l’heure actuelle. « Une fatalité attendue mais affligeante » pour Philippe Méxès, l’un des derniers représentants de cette race désormais éteinte. « Attristé, dégoûté », Laurent Blanc n’a pas voulu ou pu évoquer plus que cela ce poste qui l’a pourtant mené vers le haut du football mondial.

Ce poste, pourtant de base, ne s’apprend plus désormais. L’ancien coach de Calais Ladislas Lozano l’évoque pour nous :

« Aujourd’hui, on préfère la défense à plat, alors qu’un libéro est censé sécuriser la chose. C’était le patron de la défense, on le remarquait tout de suite : le ballon arrivait vers lui et repartait direct, vers le haut le plus souvent, tel un feu d’artifice, c’était beau… Désormais, si même on apprend aux défenseurs à jouer ballon au sol, où va-t-on ? »

Fred Déhu, Johnny Ecker et Abdoulaye Meïté

Placé à une position stratégique, la plus basse sur le terrain pour voir arriver le ballon et les attaquants adverses, le libéro était l’un des joueurs les plus importants du dispositif d’un entraîneur. Le premier nom que cochait Philippe Troussier dans son fameux 3-5-2 :

« Voilà comment ça se passait quand j’entraînais chez les jeunes ou dans une équipe nulle, comme à l’OM en 2005 quand je devais tourner entre Fred Déhu, Johnny Ecker et Abdoulaye Meïté : votre plus mauvais joueur balle aux pieds, celui qui ne savait pas aligner deux passes mais qui était pourtant très bon de la tête et surtout le plus gentil de tous, c’est simple, ce joueur-là, vous le placiez en libéro, et tous les parents étaient heureux ».

« Les ‘MONTEEEEZ’ lancés par le libéro donnaient du charme »

Klaus Levi-Straud, le philosophe allemand réputé pour son amour du football, la joue nostalgique, tout en mettant en avant le rôle joué par les attaquants dans la mort de cette espèce longtemps menacée :

« C’est dommage, je trouvais que les ‘MONTEEEEZ’ lancés par le libéro donnaient du charme, de l’humanisme au football… Mais le pire, c’est qu’avec l’extinction de cette race, c’est le groupe des attaquants charognards qui devient roi, celui-là même qui auparavant se contentait des miettes, celui-là même qui courait droit devant pour finalement s’apercevoir que le ballon était déjà reparti dans son propre camp par la voie aérienne. Les libéros étaient des héros qui sacrifiaient leur ‘technica’ (la technique en latin) pour ‘l’imperium’ (la puissance toujours en latin). Et si vous me permettez, j’aimerais conclure cette entrevue par une phrase mythique pour des libéros historiques : Alea jacta est ! »

Toujours dans ce rapport sur les espèces en voie d’extinction, la WWF a consacré un paragraphe entier à une autre race de footballeur sur le point de disparaître : le renard des surface. L’organisme prévoit que d’ici 2017, avec la recrudescence et la montée en puissance de profils caméléons, plus techniques, comme Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, la race des renards des surfaces s’éteindra définitivement

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

8 thoughts on “La WWF annonce l’extinction officielle de la race des libéros”

  1. Trackback: marvin
  2. Trackback: Glenn
  3. Trackback: milton
  4. Trackback: otis
  5. Trackback: Stephen
  6. Trackback: Jessie
  7. Trackback: David
  8. Trackback: charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *