Browse By

Marseille – Des gamins d’une classe de primaire viennent armés de stylos devant le centre d’entraînement de l’OM : 34 interpellations

Jeudi matin, quelques heures après la défaite de l’OM en Ligue des Champions face à Arsenal (1-2), la Police a annoncé avoir interpellé « une trentaine de jeunes montrant beaucoup trop d’entrain et armés jusqu’aux dents » devant le portail de la Commanderie, le centre d’entraînement de l’OM. Ils étaient âgés de 8 à 9 ans.

Mais qu’arrive-t-il à nos jeunes ? La question peut légitimement se poser : après que la Police ait arrêté une vingtaine de jeunes armés de sabres, de battes de base-ball et de béquilles devant le lycée Edgar Quinet à Paris dans le 9ème arrondissement, les forces de l’ordre de Marseille ont annoncé ce matin avoir stoppé de justesse ce qui ressemblait à une émeute de jeunes supporters frustrés que leur équipe favorite ait perdu à domicile. Le brigadier Brice Malathon avoue sa fierté d’être intervenu au bon moment : « On commençait tout juste la patrouille quand on a vu devant les portes du centre d’entrainement de l’OM un attroupement d’une trentaine de jeunes qui avaient tous l’air très excités. Après ce qu’il s’est passé à Paris, on ne s’est pas posé de questions et on les a tous embarqués ».

Il continue son récit : « Je vais vous dire, on a bien fait d’intervenir : tous avait une arme dans les mains, et on a vite remarqué qu’un homme plus grand et plus âgé, certainement leur chef, leur donnait des ordres pour les mettre en rang deux par deux. Les jeunes l’appelaient « Maître » : nous avions certainement à faire à un groupuscule hiérarchisé d’extrémistes ultra-entraînés ».

Interrogé par notre enquêteur sur place, Sylvain Pascalin est apparu révolté, donnant une version assez éloignée de celle de la Police : « Avant de partir en Classe Verte, j’avais fait la surprise aux gamins de les emmener voir un entraînement de l’OM. Les enfants de ma classe de CE2 étaient tous très heureux, tous excités à l’idée de rencontrer leurs idoles. En tant qu’instituteur, je leur avais confié à chacun un cahier et un crayon pour recueillir les autographes ». « Des armes de poing, a rétorqué le commissaire Primar. Ils en avaient tous ! Il y en avait même deux avec des objets contendants différents, avec quatre gâchettes de couleurs différentes, chacune je pense déclenchant une arme plus dangereuse encore ! ».

Les joueurs, mis au courant de l’affaire, n’ont pas paru surpris par cette attaque que la police a qualifiée de millimétrée : « Nous avons des fans qui dépassent parfois les bornes. Ce sont des jeunes, ils ne comprennent pas nécessairement l’étendue de leurs actes. Cela fait trois matchs qu’on ne gagne pas (NDLR : Monaco et Toulouse en championnat, et Arsenal hier donc), mais il faut leur expliquer que ce n’est pas en tapant du poing sur la table ou en réclamant ceci ou cela qu’on arrive à ses fins » a soufflé avec dépit l’attaquant de l’OM, Florian Thauvin.

Et n’oubliez pas de voter « Football France » pour les Golden Blog Awards 2013 !

Votez Football France aux Golden Blog Awards

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

7 thoughts on “Marseille – Des gamins d’une classe de primaire viennent armés de stylos devant le centre d’entraînement de l’OM : 34 interpellations”

  1. Trackback: Christian
  2. Trackback: Alexander
  3. Trackback: Carlos
  4. Trackback: darryl
  5. Trackback: gabriel
  6. Trackback: Matthew
  7. Trackback: dan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *