Browse By

Six ans après Michel, au tour d’Anne Hidalgo de présenter ses dix priorités pour le football à Paris

Six ans après son homonyme Michel, Anne Hidalgo, la candidate PS à la mairie de Paris, a proposé ses dix solutions afin « d’augmenter l’attractivité du football français et donc du PSG ». Au micro de Jean-Jacques Bourdin ce matin sur RMC, la politicienne a fait montre de belles connaissances du monde du ballon rond. Extraits.

En 2007, l’ancien sélectionneur des Bleus Michel Hidalgo était diligenté par les grandes instances du football français pour trouver des solutions afin d’améliorer le rendement offensif de la Ligue 1. Les idées, bien sympathiques mais en fait nulles à chier, n’avaient pas du tout convaincu Frédéric Thiriez. Nous sommes en 2013, et après Michel, c’est au tour d’Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, de proposer ses idées bien à elles pour « augmenter l’attractivité de la Ligue 1, et donc du PSG, et donc de Paris, et donc de moi ».

Priorité première selon Anne Hidalgo, le logement : « En 2016, la France accueille l’Euro de football, et nos stades sont vieux, moches et usés. Il nous faut enclencher la remise à niveau de ces stades ». Quand M. Bourdin lui a fait remarquer que les rénovations étaient déjà en marche voire terminées pour certaines enceintes, la candidate socialiste a paru surprise : « Ah bon ? Et le Parc des Princes, il est en plein travaux ? Non, je ne crois pas Monsieur Bourdin. Donc si le stade de Paris ne bouge pas, les autres ne doivent pas beaucoup plus avancer ».

Toujours dans le but de rendre plus attractif le championnat de France, Anne Hidalgo a ensuite évoqué le jeu. Pour elle, marquer des buts passe par une grosse pression sur l’adversaire et ce sur tout le match, et par une transmission de balle plus fluide : « Carburer au diesel, il faut dire stop, il faut dire à nos équipes de démarrer fort dès le début de la rencontre et de ne pas chercher l’économie d’énergie. De même, il faut fluidifier le transport de la balle et éviter les goulots d’étranglement en évitant l’axe principal ».

En concurrence annoncée face à Nathalie Kosciusko-Morizet pour la mairie de Paris en 2014, Anne Hidalgo n’hésite donc pas à s’aventurer sur le terrain du football afin d’attirer vers les urnes « une population plus habituée à voter pour le plus beau du mois sur L’Equipe que pour leur maire durant plusieurs années ». Pour cette tranche de la population, l’actuelle adjointe de Bertrand Delanoë a indiqué vouloir les aider à trouver un emploi : « Les supporters de football sont tous sans emploi, sans diplôme… Alors il faut les aider et pour cela je vais agir en créant un ‘arc pour la formation’ autour de Paris : je vais proposer à tous les grands clubs mondiaux et européens de créer des centres de formation dans le Grand Paris. Les jeunes franciliens iront tous, sans exception, dans un de ces centres pour devenir footballeur professionnel et ne seront donc à terme plus inscrits au Pôle Emploi, faisant ainsi chuter le chiffre du chômage en France ». En guise de conclusion, Anne Hidalgo a glissé un petit mot bien placé sur son club de cœur : « On nourrira la dynamique du Grand Paris Saint-Germain avec cette économie du futur ».

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

6 thoughts on “Six ans après Michel, au tour d’Anne Hidalgo de présenter ses dix priorités pour le football à Paris”

  1. Trackback: harold
  2. Trackback: allen
  3. Trackback: ray
  4. Trackback: Joe
  5. Trackback: ray
  6. Trackback: eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *