Browse By

Le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls interdit le chant « Aux Armes… » dans les stades

C’est terminé, nous n’entendrons plus ce chant mythique durant les matchs de Ligue 1 : dans le but de stopper ou du moins d’enrayer la propagation de la violence dans les stades, le Ministre Manuel Valls a interdit de manière officielle le chant de supporter « Aux Armes, nous sommes les… ».

FootballFrance.fr - Manuel Valls

« C’est un appel à la violence, un cri de haine qui n’a pas sa place dans les stades français » : c’est ainsi que le conseiller au cabinet du Ministre de l’Intérieur Manuel Valls a débuté sa diatribe contre ce très réputé chant de supporter. « Aux armes, nous sommes les Marseillais, et nous allons gagner ! Aux aaaaaarmes… » : scandé dans tous les stades de France depuis plusieurs décennies, nous n’entendrons plus ce cri d’amour de supporters à leur équipe, ce à partir de dorénavant, le texte de loi visant ce chant passant ce lundi à l’hémicycle. Un soulagement pour les forces de l’ordre, une honte selon les supporters, fiers de leurs couleurs et surtout fiers de crier leur appartenance à un club et à une ville.

Sylvain Mornet, président du Mouvement des Supporters Toulousains (MST), a été le premier à s’en offusquer. Pour FootballFrance.fr il livre ses impressions : « Nous sommes dégoutés ! Ce chant est un mythe pour tous les fans de football. Nous avons mis du temps à apprendre les paroles, et une fois qu’on les connaît par cœur ou presque, on nous le retire, c’est une honte ». Il est suivi par Jean Guillemin, l’un des responsables du MDMA (le Mouvement Des Marseillais Afficionados) : « Ecoeurés, nous sommes tout simplement écoeurés, on nous retire le pain de la bouche, la bière des mains, les fumigènes de nos sacs ! ».

Du côté du gouvernement, on se félicite de la rapidité avec laquelle le Ministre Valls a pris les choses en main. « Avec la montée de l’Extrème-Droite, ce chant est un véritable appel à prendre les armes pour aller mutiler les adversaires. Le football n’est qu’un sport, et crier « Aux armes, nous sommes les Guingampais » par exemple ne sert à rien sauf à s’attirer la haine des Rennais, toujours pour l’exemple ».

On annonce par ailleurs que le bureau du Conseil de la Concurrence travaille également sur « La Marseillaise », l’hymne national français mais aussi et surtout selon eux « une promotion cachée, un véritable placement publicitaire dissimulé en faveur de la ville de Marseille ». A en croire les bruits de couloir, devant la difficulté et l’ampleur de la tâche, il n’est pas improbable de voir les chants de supporters supprimés, aussi simplement que cela !

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...