Browse By

Yohan Cabaye : « Je suis venu au PSG pour me reposer avant le Mondial »

Encore une fois non-titulaire pour le match Bastia-PSG comptant pour la 28ème journée de Ligue 1, Yohan Cabaye est tout de même rentré en cours de jeu à la 65ème minute. Un temps de jeu famélique pour un joueur titulaire en Equipe de France, mais un temps de jeu réduit qu’il a bien voulu nous expliquer juste après la rencontre : « Je suis venu à Paris pour me reposer en vue du Mondial 2014 ».

Il était le gros transfert du PSG cet hiver, pourtant il n’enchaîne pas les matchs, débutant le plus souvent les rencontres sur le banc de touche parisien : Yohan Cabaye a quitté un poste de titulaire indiscutable à Newcastle pour rejoindre l’effectif pléthorique du club de la capitale. En manque de temps de jeu, certains le voient perdre sa place de titulaire en Equipe de France pour la Coupe du Monde 2014.

Rencontré juste après la rencontre, Yohan Cabaye a bien voulu nous en dire davantage sur sa situation, une situation qui ne l’inquiète guère, loin de là : « C’est vrai, je n’étais pas titulaire encore une fois aujourd’hui, mais ça me fait du bien. J’ai enchaîné les matchs avec Newcastle, et j’ai senti que si je continuais sur le même rythme, j’allais arriver cramé au Brésil. Quand Laurent Blanc est venu sonner à ma porte avec croissants et une bonne blanquette de veau, le tout bien à la française, j’ai sauté sur l’occasion : je n’avais jamais eu la chance de visiter Paris, ses musées, ses monuments, la gastronomie française me manquait, c’était l’occasion rêvée ! ».

Petits fours et Candy’Up à la main, le milieu de terrain international n’a pas du tout semblé dérangé par le bruit créé par le faible temps de jeu dont il bénéficie depuis son arrivée au PSG : « Clairement, je suis venu pour me reposer à Paris. J’ai largement ma place ici, je ne m’en inquiète pas. Aujourd’hui par exemple, j’ai demandé à Laurent Blanc de faire jouer le petit Rabiot, qui a davantage besoin de se montrer que moi. Je suis international, on connait ma valeur et mes qualités, je n’ai plus rien à prouver. A Paris, j’en profite pour me poser avant un mois de juin qui s’annonce très chargé ».

Yohan Cabaye n’est « pas venu à Paris pour se tuer la santé »

L’ancien Lillois nous a par ailleurs décrit sa semaine-type depuis qu’il a débarqué à Paris au mois de janvier : « Paris, ça me change de Newcastle où il n’y avait simplement rien à faire les jours de repos. Et donc je jouais, je demandais à jouer tous les matchs, j’allais même m’entraîner avec les U19 pour voir un peu Hatem [Ben Arfa]. A Paris, je vois ma fille, je profite de ma famille, je me ballade dans les rues de Paris et je découvre tous les jours des choses avec mon pote Zoum’ [Zoumana Camara]. Demain [dimanche], j’ai prévu d’aller à Montmartre et prendre un verre dans le petit café où a été tourné le film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » : c’est le film préféré de ma femme, on va enfin découvrir le lieu, je suis content. Je suis venu à Paris pour cela, pas pour me crever la santé à disputer trois matchs par semaine. Faire partie d’un effectif de qualité et en quantité, ça sert aussi à ça ».

Mardi 12 mars, le PSG affronte le Bayer Leverkusen trois semaines après l’avoir emporté en Allemagne (4-0). On a demandé à Yohan Cabaye s’il espérait jouer ce match : « J’espère ne pas jouer ce match : j’ai déjà joué mercredi avec les Bleus, ça va ! Mais si le coach me le demande gentiment, je jouerai, je suis un professionnel. En plus, on ne risque pas grand chose, on les a atomisés à l’aller, ça va être tranquille comme match ».

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

2 thoughts on “Yohan Cabaye : « Je suis venu au PSG pour me reposer avant le Mondial »”

  1. Trackback: Aaron
  2. Trackback: James

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *