Browse By

L’Etat débloque 200 millions d’euros pour l’éducation des footballeurs

C’est une annonce très forte qui a été faîte aujourd’hui : l’Etat a en effet annoncé le déblocage de 200 millions d’euros afin d’améliorer l’éducation des footballeurs et de ses supporters.

Il s’agit d’une première, une mesure exceptionnelle qui prouve bien la volonté de l’Etat de faire de nos footballeurs de véritables ambassadeurs de la France et de ses valeurs : la Ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem, accompagnée du Ministre de la Jeunesse et des Sports Patrick Kenner, a en effet dévoilé ce jeudi son plan contenant seize mesures afin d’améliorer l’éducation et donc le comportement des footballeurs sur et en dehors des terrains, mais aussi des supporters dans les stades et devant leurs téléviseurs.

« La question de l’autorité dans les vestiaires et sur les terrains se pose » n’a pas hésité à répéter la Ministre, jugeant que les centres de formation sont inutiles si les éducateurs « continuent à être trop souvent perturbés dans leurs entraînements ». Elle a donc promis qu’elle ne tolérerait « aucune faiblesse contre les comportements » qui « portent atteinte » aux arbitres, aux éducateurs et aux entraîneurs, appelant à l’extension des suspensions, tant sportives que financières voire pénales. Les rites républicains, tels l’hymne national, le drapeau, la devise et Zinédine Zidane, seront « expliqués et valorisés » afin de « rétablir l’autorité des arbitres, des éducateurs et des entraîneurs ».

Laurent B. : « Les footballeurs n’ont plus aucune éducation »

Nous avons interrogé un éducateur, Laurent B. [il a préféré garder l’anonymat, NDLR]. Selon lui, les entraîneurs ne sont plus respectés, et ce n’est pas quand ils sont à l’âge adulte qu’on les changera :

« Ils ne me respectent plus. M’ont-ils déjà respecté en fait ? Je ne sais pas… Que ce soit Ezequiel L., Adrien R. ou Edinson C., aucun de mes joueurs ne semble prendre mes décisions au sérieux. Alors, oui, ces 200 millions peuvent aider, clairement : mieux éduqués à 13/14 ans, ils auront alors un meilleur comportement plus tard. Parce que là, clairement, et ce n’est un secret pour personne, les footballeurs n’ont plus aucune éducation… »

Toujours selon Laurent B., le footballeurs sont coupables, mais ils ne sont pas les seuls. Pour lui, les supporters ont eux aussi leur part de responsabilité :

« Les supporters, parlons-en : quand ils voient un joueur crier sans arrêt sur l’arbitre, alors eux aussi crient tout le temps, ils grognent même, ils insultent, ils crachent par terre et laissent leurs détritus partout. Ce n’est pas citoyen, ce n’est pas républicain, et ce, que ce soit dans le virage Autogne ou Bouleuil du Square des Rois [les noms ont été changés, NDLR]… Un exemple ? Dans les stades et même devant leurs téléviseurs, les supporters passent leur temps à lever le majeur… Non, il faut lever le pouce ! Mais ça, ça s’apprend dès le plus jeune âge, pas à 20 ans ! »

S’il salue ce plan de « grande mobilisation des footballeurs pour les valeurs de la République », Laurent B. regrette la faible somme évoquée :

« Avec le nombre de supporters qu’il faut remettre dans le droit chemin, ce n’est pas 200 millions d’euros qu’il faut, mais bien 200 milliards ! »

Crédit photo : Jean Catuffe/Getty Images

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *