Browse By

Deux supporters pas d’accord sur la couleur du maillot de l’OM créent une émeute sur le Vieux-Port

Avec d’un côté un partisan d’un maillot de l’OM « blanc et ciel » et de l’autre un disciple d’une tunique olympienne « ciel et blanc », le ton est vite monté entre deux amis supporters qui ont créé une véritable émeute sur la Canebière alors qu’ils discutaient à la base tranquillement de la couleur du maillot de l’OM. Le bilan est lourd puisque trois boutiques ont vu leurs vitrines être réduites en morceau et sept personnes ont été interpellées.

Le point de non-retour a été atteint entre ces deux amis : deux supporters de l’Olympique de Marseille ont fini en prison. A l’origine de ce conflit fatal à leur amitié, la couleur du maillot de l’OM…

Ce vendredi midi, sur les terrasses du port, Marcelo, un supporter marseillais, rit avec Sylvain dit « Sly », un de ses amis, à propos de la fameuse affaire de la robe. André Jordan, le tenancier du bar, servait la table d’à-côté quand les deux ont commencé à se disputer, doucement d’abord, plus fort très rapidement :

« Ils parlaient de la fameuse robe, que certains voient blanche et or, d’autres bleue et noire. Pour eux, elle était blanche et or et ont commencé à se moquer des querelles de l’Internet à ce propos. Celui de gauche [Marcelo, ndlr] a alors dit : « Heureusement que chez nous c’est simple, la couleur du maillot de l’OM, c’est ciel et blanc, basta », une affirmation à laquelle son copain [Sly, ndlr] a répondu par un rire appuyé suivi d’une réponse assez acerbe : « T’es fada ou bien, il est blanc et ciel ! ». Le ton est alors monté entre eux, tant et si bien que nous avons dû intervenir et les virer du bar. »

La couleur du maillot de l’OM, sujet de toutes les discussions à Marseille

En s’éloignant du bar, Sly et Marcelo ont continué leur discussion, entraînant dans celle-ci passants et badauds. Très vite, ce ne sont pas deux personnes qui s’affrontaient, mais plusieurs dizaines, bientôt plus d’une centaine, les uns regroupés derrière l’Italien d’origine, les autres derrière Sylvain. Selon un agent de police dépêché sur les lieux de la dispute, le ton est monté très vite et très haut :

« Ils étaient enragés, ils se poussaient avec véhémence, avec d’un côté ceux qui criaient « ciel et blanc » et les autres qui répondaient poings en l’air « blanc et ciel ». C’était de la folie ! Et de source sûre, dans tous les cafés de la ville, c’est le sujet du moment, tout le monde en parle

Toujours d’après l’agent de police, le nombre de personnes entourant Sly et Marcelo a rapidement atteint le millier, une foule devenue incontrôlable qui a alors commencé à tout ravager sur son passage :

« Entre « ciel et blanc » et « blanc et ciel », tout le monde criait à tout-va, c’est devenu n’importe quoi. En bon agent de police, je me suis alors réfugié dans mon véhicule pour appeler des renforts. Quand les copains sont arrivés, on s’est posés jusqu’à ce qu’ils commencent à casser des boutiques. Là, nous sommes partis ensemble vers la gare, pour régler un problème entre un agent de la SNCF et un sans-abri. »

Le bilan de ces affrontements entre « ciel-et-blanchards » et « blanc-et-cielards » est lourd, avec plusieurs boutiques ravagées et quelques sept personnes interpellées, dont les deux supporters à l’origine de l’émeute, qui restent chacun convaincus d’avoir raison à propos de la couleur du maillot de l’OM.

Crédit photo : OM.net

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *