Browse By

Pour pouvoir fêter le titre du PSG avec ses amis, il met son bébé dans le congélateur

Alors qu’il souhaitait fêter le titre de champion de France du PSG avec ses amis, un Parisien de 34 ans a décidé de mettre son bébé qui ne cessait de pleurer au congélateur « comme dans Hibernatus ».


Ce samedi, le PSG a remporté son troisième titre de champion de France de rang après sa belle victoire à Montpellier, un titre fêté comme il se doit par de nombreux supporters parisiens. Parmi eux, Raymond Margaux, 34 ans, papa d’un petit Titouan âgé de six semaines.

Samedi soir, Raymond est chez lui avec ses amis, tous supporters du PSG, tous attendant le sacre de leur équipe favorite. Mais si le premier but inscrit par Blaise Matuidi les fait exploser de joie, le second par Ezequiel Lavezzi les fera dépasser les bornes…

En effet, alors qu’ils sont en plein extase sachant le titre acquis, le petit Titouan se réveille et crie, comme pour dire qu’il n’arrive pas à dormir, gêné par les cris de son père et ses amis. Raymond le prend alors dans ses bras, le sommant de se rendormir pour qu’il puisse continuer à fêter le titre avec ses amis. Un de ceux-là, Romano Lhimitte, lui suggère alors, en riant, de le mettre au congélateur, afin que « le petit se rendorme plus vite : bah oui, le froid ça calme »

« Comme dans Hibernatus, j’ai mis mon fils au congélateur pour qu’il voyage dans le futur »

Sentant que sa soirée allait être gâchée par les pleurs du nourrisson, Raymond décide de suivre les conseils de son ami, traiteur-routier pour une société de table basse-fréquence, et file placer son enfant dans le congélateur, selon lui pour quelques instant seulement :

« J’ai placé le bébé au congélo le temps qu’il se calme. Et puis, j’ai vu dans Hibernatus qu’on pouvait voyager dans le futur quand on restait longtemps dans un congélo : mon fils pouvait rentrer dans l’histoire ! »

Il y restera plus de vingt minutes, sauvé de la glace par sa mère rentrée de sa journée de travail avec une heure d’avance. Tout de suite alertés, les pompiers ont pu sauver l’enfant qui souffrait d’une lourde hypothermie. Les forces de l’ordre ont suivi très rapidement : elles sont venues interpeller l’enfant, contre qui le père a porté plainte pour « Tapage nocturne ». Selon le juge des affaires sociales Maître Gims, l’enfant risque jusqu’à 300 euros d’amende et une interdiction de territoire en cas de récidive.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *