Browse By

Il plonge et salit son nouveau pantalon de gardien, sa mère le prive de nourriture pendant trois jours

Une mère de famille a privé son enfant de 9 ans de nourriture pendant trois jours, ce dernier ayant lourdement sali le pantalon de gardien qu’elle venait de lui acheter…


Le petit Issa Lopes, 9 ans, pensait que sa mère serait fière de lui, lui l’auteur de quelques dix-sept arrêts décisifs lors d’un match amical capital pour la fierté de son quartier. Malheureusement pour lui, sa mère a préféré le gronder et le priver de nourriture pendant trois jours : en cause, le nouveau pantalon de gardien flambant neuf qu’elle lui avait offert, qu’il a ramené très sale après ses nombreux plongeons…

C’est en pleurs, inconsolable, que Issa nous raconte son retour qu’il pensait triomphal à la maison :

« J’étais trop content : grâce à moi, on avait gagné 22 à 19, j’avais fait genre quinze ou vingt arrêts [dix-sept selon le rapport officiel de la société de statistiques Opta, ndlr]. J’ai couru jusqu’à la maison pour le dire à ma mère, que les grands n’avaient qu’à bien se tenir désormais. Mais la première chose qu’elle a vue, c’est la grosse tâche que j’avais au genou… Elle m’a dit d’aller dans la cave et de ne pas en sortir. Pendant trois jours je n’ai pas mangé, mais c’était mérité : c’était une sacrée tâche ! »

Issa privé de sortie pour tout l’été par sa mère

La suite, c’est Vanessa Lopes, la maman, qui nous la raconte :

« Ce petit con ne pense pas aux sacrifices que j’ai faits pour lui offrir ce pantalon de gardien. Il était tout neuf, et lui, la première chose qu’il songe à faire, c’est de se rouler par terre pour amuser les copains. J’ai quand même négocié dur dans la réserve avec le responsable du rayon Sports Collectifs du Décathlon d’à-côté pour avoir 15% de réduction ! Le petit con, il ne pourra plus sortir de l’été, ça lui apprendra. »

Selon Steven, l’un des amis très proches de Issa, le jeune gardien, que beaucoup considèrent déjà comme le nouveau Ali Ahamada voire le prochain Joris Delle, est inconsolable. Mais plus que le fait d’avoir eu faim pendant trois jours, il est plus que dépité de ne pas pouvoir jouer la belle du match qui opposera ce dimanche ses « Falcons » du quartier Saint-Benoit aux « Marseillais » de la Place des Petits-Parisiens de sa ville.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *