Browse By

Dégoûté par l’attitude du PSG, Salvatore Sirigu prend sa retraite

Le gardien italien du PSG Salvatore Sirigu a annoncé ce vendredi matin qu’il prenait sa retraite. Il aurait peu apprécié l’attitude de ses dirigeants, qui ont recruté un autre gardien sans le prévenir.

Il pensait avoir la confiance de ses dirigeants… mais ça, c’était avant que le gardien allemand Kevin Trapp arrive pour 8 ou 9 millions d’euros : Salvatore Sirigu a décidé de se retirer du monde du football, « dégoûté par l’attitude de ses dirigeants et par le foot-business plus généralement.

C’est en faisant les courses au centre commercial Beaugrenelle à Paris que Salvatore Sirigu a appris qu’un autre gardien allait arriver au PSG dans la peau d’un titulaire. Selon un témoin, l’Italien a lâché le pot de glace Ben & Jerry’s qu’il avait dans les mains, trop surpris par ce qu’on venait de lui dire :

« Il a décroché son téléphone, a dit « Allo »… et puis c’est allé très vite : il a ouvert grand la bouche, a crié « Quoi ? » puis a lâché le pot de glace Ben & Jerry’s qu’il avait dans les mains. Je pense qu’il a été très surpris par ce qu’on venait de lui dire… »

L’émouvante lettre d’adieu de Salvatore Sirigu

L’affaire aurait pu s’arrêter là… mais vendredi matin, le gardien international italien a envoyé à une liste de journalistes triés sur le volet un long message d’adieu au football. Le voici dans son intégralité ci-dessous : la lettre est poignante, signe d’un homme blessé au plus profond de son être.

Salvatore Sirigu, merci…

« Adieu football… C’est décidé, je pars !

Dans deux jours, je quitterai le football et mes pas iront fouler d’autres pelouses. Je… mais qui suis-je ? Un gardien italien vivant en France : original et rare, non ?

Alors oui, cher football, je te quitte, pour une durée indéterminée. Rien n’est jamais définitif chez nous ! Tu veux savoir pourquoi ? Alors pas à cause de la crise, pas non plus à cause du président Nasser, ce serait trop facile de n’accuser qu’un seul homme. Il est juste président, c’est un homme bien réel qui fait des choix, bons ou mauvais peu importe. Il n’est pas le génie d’Aladin non plus !

Ma décision de partir est encore plus forte que jamais. Ma femme et moi avons quitté l’Italie et la belle Sicile pour Paris il y a quatre ans, une ville qu’on ne connaissait pas dans un pays que l’on connaissait encore moins. Je suis une personne positive et battante, j’ai une vraie hargne et une envie de construire et de me développer : le français, je l’ai par exemple maîtrisé en quelques semaines.

Très entreprenant, j’ai essayé depuis plus de trois ans de m‘installer, de devenir le gardien que le PSG rêvait d’avoir. J’ai été bon, excellent même parfois… mais aujourd’hui, Kevin arrive, et je ne suis plus rien.

Alors voilà : mon cher football, c’en est trop. La coupe est pleine, je te quitte, je te quitte pour un pays où le respect est encouragé…

Tu me diras que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Mais là-bas, on me poussera sur le banc de la réussite au lieu de m’en empêcher.
Chers dirigeants du PSG et du football, continuez d’engluer ce merveilleux sport, continuez d’envoyer vers d’autres sports tous ceux qui peuvent apporter à notre beau football une vraie valeur ajoutée…
Ciao football, j’espère que tu ne tomberas pas trop bas… »

Crédit photo : Getty Images / Xavier Laine

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

One thought on “Dégoûté par l’attitude du PSG, Salvatore Sirigu prend sa retraite”

  1. Andros says:

    ca va Tim, pas trop dur de plagier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *