Browse By

Pour que son coéquipier n’avale pas sa langue, il lui met son sexe dans la bouche

Dimanche après-midi, un joueur amateur jouant dans le Nord a sauvé un de ses coéquipiers qui avalait sa langue en lui mettant son sexe dans la bouche.

« Je ne suis pas un héros, j’ai juste fait ce que tout homme normal aurait fait, à savoir sauver son frère de la mort » : Jean-Marvin, 36 ans, se la joue modeste mais, dimanche, il a sauvé la vie d’un homme qui risquait d’avaler sa langue et donc de mourir lors d’un match de football amateur dans le Nord, près de la ville de Lens.

Pour le héros du jour, il n’a fait que réagir à l’instinct :

« Quand j’ai vu le choc entre Louis-Dylan, mon petit frère, et le gardien adverse, j’ai tout de suite su que c’était grave. A terre, il tremblait, ses yeux clignaient très vite, j’ai compris qu’il faisait un trauma de type traumatique. Je me suis alors souvenu de Fernando Torres qui était passé proche d’avaler sa langue, j’ai donc décidé de mettre quelque chose dans la bouche de mon petit frère pour qu’il ne s’étouffe pas : j’ai sorti mon sexe et je l’ai inséré dans sa bouche. Ça l’a sauvé… »

Grâce au sexe de son frère, Louis-Dylan va bien

Aux journalistes locaux venus l’interroger, Jean-Marvin a expliqué que, parce que la vie de son petit frère de six ans son cadet était en jeu, il n’a pas hésité une seule seconde :

« On a grandi ensemble, on se connaît par cœur, alors non, je n’ai pas hésité une seule seconde à mettre mon sexe dans sa bouche, directement sur le terrain, pour éviter qu’il avale sa langue. De toute manière, ce n’est pas la première fois qu’on agit de la sorte, même si habituellement, c’est plutôt le contraire… »

Interrogé par notre correspondant sur place, le Dr Maison, qui a pris en charge Louis-Dylan à l’hôpital Mickael Debève de Lens, le joueur devrait s’en sortir, grâce à l’intervention de son frère.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *