Browse By

Guingamp – Antonio Conte nommé après le licenciement d’Antoine Kombouaré

L’EA Guingamp a officialisé ce jeudi matin l’arrivée sur le banc d’Antonio Conte, qui prend donc la place laissée vacante par le départ d’Antoine Kombouaré.

Embed from Getty Images

Grand, très grand, très très grand coup de la part de l’En Avant Guingamp !! Deux jours après avoir limogé Antoine Kombouaré, le club breton a annoncé ce jeudi très tôt dans la matinée l’arrivée sur le banc de l’équipe première du technicien italien Antonio Conte.

Entraîneur de Chelsea jusqu’en juillet dernier, Conte a donc accepté le challenge proposé par Bertrand Desplat, le président du club pour le moment lanterne rouge de la Ligue 1 avec sept petits points pris en douze rencontres (à égalité avec l’AS Monaco). Une surprise pour tout le monde… ou presque, si l’on en croît l’ancien joueur de la grande Squadra Azzura des années 90 (20 sélections, finaliste de la Coupe du Monde 1994 et de l’Euro 2000), fin connaisseur de la Ligue 1 :

« Je suis au chômage, et quand je suis au chômage, je regarde du foot, du foot, et encore du foot, du foot anglais, du foot italien, du foot espagnol, du foot vietnamien, mais aussi du foot français : eh oui, je n’ai que ça à foutre ! Bref, j’ai donc regardé les matchs de Guingamp, et après six défaites consécutives, j’ai beaucoup aimé l’enchaînement de cinq matchs sans défaite. Bon, le 5-0 contre Nantes, c’est moche mais, hey, c’est le foot ! »

Conte : « J’ai été bercé par l’épopée de 1997 »

Plus étonnant encore, c’est bien l’Italien, triple champion d’Italie avec la Juve et champion d’Angleterre avec Chelsea, qui a pris contact avec la direction guingampaise pour remplacer Antoine Kombouaré :

« Dès que j’ai su que le club n’avait plus d’entraîneur, j’ai tout de suite appelé mon agent qui connait très bien la fille du père du garagiste de Vincent Candela, que j’ai connu en Italie. Il m’a donné le contact du président de son ancien club, et ça s’est fait en trois textos. Vous ne le savez pas, mais je connais l’En Avant depuis la saison 1996/1997. Comme beaucoup, j’ai été bercé par l’épopée de l’En Avant en 1997, quand ils ont atteint la finale de la Coupe de France. Mais avant cela souvenez-vous : l’EAG avait joué la Coupe de l’UEFA, et avait tenu tête à San Siro au grand Inter, avec Zanetti, Djorkaeff, Pagliuca, Ince… Depuis, je rêve d’entraîner cette équipe. »

Selon nos informations, le président de l’EAG n’aurait pas fixé d’objectif clair à Antonio Conte, mais ce dernier voudrait, en plus du maintien en Ligue 1, aller le plus loin possible dans une coupe nationale. Comme en 1997.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...