Browse By

Arsène Wenger confirme son arrivée à Manchester United : « Oui »

Quelques heures à peine après l’annonce du départ de José Mourinho, l’ancien coach d’Arsenal Arsène Wenger a confirmé qu’il allait rejoindre Manchester United : « Oui ».

Embed from Getty Images

L’attente n’aura pas été longue pour les supporters des Red Devils. Arsène Wenger a en effet confirmé par une réponse sèche mais claire et limpide qu’il allait entraîner Manchester United.

Ce sont nos confrères du Daily Sunlight qui ont réussi à avoir cette rapide mais franche réponse de la part de celui qui a entraîné pendant 200 ans le club londonien d’Arsenal. A la question « Votre nom est cité pour s’asseoir sur le banc de United, vous confirmez ? », l’Alsacien a répondu « Oui ».

Puis, voyant une brèche s’ouvrir, Ken Tammer, le journaliste-star du tabloïd anglais, a insisté :

« – Une source anonyme nous a même dit que vous aviez déjà donné votre accord à Manchester United, est-ce vrai ?
– Oui…
– C’est pas vrai, vous déconnez là ?
– Oui…
– Non mais sérieux ? Vous allez bien à United ?
– Oui…
– Ah je le savais, vous mentez mal Arsène ! Et c’est pour quand cette prise de pouvoir ?
– Oui…
– Oui… mais quand ? Pour le Boxing Day ? Dès janvier ? En juin ?
– Oui…
– Vous êtes chiant Arsène !
– Oui… »

Koscielny et Ozil avec Wenger à United ?

Selon nos sources, Arsène Wenger pourrait donc arriver très vite à Manchester, le temps de régler quelques détails de son futur contrat. Ainsi, et contrairement à ce qu’ont affirmé les dirigeants mancuniens en début de journée, Wenger s’engagerait pour 18 mois, mais aurait conditionné sa venue à l’arrivée de plusieurs joueurs. Les noms de deux de ses anciens joueurs, le défenseur français Laurent Koscielny et le milieu allemand Mesut Ozil, sont ainsi cités.

Mais il n’est pas le seul Bleu ciblé : Adrien Rabiot aussi, et ce dès cet hiver, pour une somme avoisinant les 4 millions d’euros pour racheter les six derniers mois de son contrat.
Du côté des joueurs en place, si Paul Pogba s’est réjoui de l’arrivée de l’ancien entraîneur de l’AS Monaco sur les réseaux sociaux (« Oué papy, un nouveau céfran ici, si avec ça je joue pas, bleeeeeeh »), c’est moins le cas d’Alexis Sanchez, qui a brièvement révélé son état d’esprit à propos de celui avec qui il est en froid depuis son aventure londonienne (« Eh merde… »).

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...