Browse By

Une supportrice de l’OM tue son mari car il s’appelle Michel

Drame à Marseille : mardi, une jeune femme supportrice de l’OM a tué son mari. Sa faute ? Il s’appelait Michel…

A Marseille, le football passe avant tout, et ce tragique fait divers le prouve : ce mardi, nos confrères de LaProvince.fr annonçait que Cécilia, une jeune femme de 23 ans supportrice de l’Olympique de Marseille, avait tué son mari à l’aide d’un stylo BIC.

Mais qu’est-ce que le football a à voir avec ce meurtre de sang-froid ? Selon Robert Robichet, agent de la paix au commissariat central de l’est de la ville de Marseille, la seule faute de la victime a été de porter le même prénom que Michel, l’entraîneur de l’OM que la direction du club a récemment licencié :

« En dépression depuis février, la dame n’en pouvait plus d’entendre parler de Michel. Si celui de l’OM est parti, le mari, lui, était encore là. Elle a craqué et elle l’a tué… Imaginez que si les parents du monsieur avaient choisi Pierre, Paul ou Jacques, il serait encore en vie… C’est triste, mais a fortiori, madame a agi sous l’emprise de la rage, on ne tue pas un homme, son mari qui plus est, à cause d’un prénom ! »

La direction de l’OM se dit « désolé »


L’enquête étant en cours, la rédaction de FootballFrance.fr se refuse de vous dévoiler par exemple que Cécilia vivait vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec un maillot de son club de cœur sur les épaules, qu’elle avait appelé ses deux enfants Lucho et Gignak, et qu’elle n’a jamais vraiment accepté que son mari, Michel, soit né à Paris à deux pas du Parc des Princes.

Toujours selon Robert Robichet, l’enquête devra déterminer les circonstances du drame mais aussi le mobile du crime, le passé de la victime, déjà connue des forces de l’ordre pour « apologie grave de la ville de Paris au sein de la cité phocéenne », devant être passé en revue. La direction de l’OM, quant à elle, s’est fendue d’un tweet dans lequel elle a inséré le clip « Désolé » de la Sexion d’Assaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.