Browse By

Equipe de France – Geoffrey Jourdren : « Monsieur briseur-de-rêves a encore frappé »

Le gardien du MHSC Geoffrey Jourdren a réagi jeudi soir à la liste des joueurs que Didier Deschamps emmènera à l’Euro 2016 : « Monsieur briseur-de-rêves a encore frappé ».

Jeudi soir, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a dévoilé sur le plateau du JT du 20H de TF1 la liste des vingt-trois joueurs qui disputeront l’Euro 2016 sous la tunique bleue en plus de huit réservistes appelés à prendre la relève en cas de problème.

Sans surprise, parmi ces trente-et-un noms ne figure pas celui de Geoffrey Jourdren, le gardien du Montpellier HSC. Une honte pour celui qui a été champion de France 2012 aux côtés notamment d’Olivier Giroud, l’attaquant d’Arsenal présent parmi les vingt-trois élus :

« Je ne sais plus ce que je dois faire, cette liste elle est nulle, heureusement qu’Olivier Giroud y est parce que sinon c’est presque la plus nulle liste que je pouvais imaginer ! Voir Hugo Lloris et Steve Mandanda dans la liste, OK, mais Benoît Costil et surtout Alphonse Areola devant moi… Monsieur briseur-de-rêves a encore frappé, que voulez-vous ? »

Geoffrey Jourdren : « C’est parce que je joue pas dans un club de riches »


Pour le portier ayant disputé sept matchs cette saison avec son club du MHSC, tout n’est qu’une question de visibilité. Selon lui, s’il avait joué dans un club avec de plus gros moyens, il aurait fait partie de cette liste de trente-et-un joueurs appelés à défendre les couleurs de la France lors de l’Euro 2016 organisé dans l’hexagone :

« Franchement… c’est nul ! Si j’avais joué à Arsenal, à Madrid ou même à Manchester, môssieur le briseur-de-rêve il m’aurait appelé direct. Mais moi, je joue dans un club de pauvres : je suis sûr que c’est pour ça, en fait c’est parce que je joue pas dans un club de riches. »

S’il déplore sa non-présence dans la liste de Didier Deschamps, il regrette le fait qu’on ne lui ait pas offert la chance de retourner à Clairefontaine, là où tout a commencé pour lui, là où il a passé les meilleurs moments de sa jeunesse :

« Je me souviens, Clairefontaine c’était un truc de ouf, le manger il était trop bon. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.