Browse By

Jacques-Henri Eyraud : « Dans FIFA, les matchs durent 2×5 minutes : il faut tenter en vrai ! »

Le président de l’OM Jacques-Henri Eyraud souhaite, comme dans le jeu vidéo FIFA, que la durée des matchs soit réduits à un format de 2×5 minutes.

Embed from Getty Images

Décidément, Jacques-Henri Eyraud ne cesse de faire parler la toile. Après sa déclaration sur le jeu vidéo FIFA et son tir lointain qui vaudrait deux « points », après l’évocation du « Football Club de Lyon » comme concurrent direct à l’OM, le président phocéen a été plus loin au PME & TPE Summit de Bourg-la-Reine en prenant position en faveur d’un raccourcissement drastique de la durée d’un match, en prenant, encore, exemple sur la simulation de football :

« Le football doit évoluer, comme le monde évolue. Avec une durée d’attention aujourd’hui estimée à 16 minutes, pourquoi continuer à faire durer les matchs 100 minutes [90, ndlr] ? Je suis partisan, comme dans FIFA, à deux mi-temps de 5 minutes. Le risque de blessure serait alors réduit, et la Ligue pourrait enchaîner les matchs à la TV. J’aime aussi beaucoup ce qui se fait en Amérique, avec ces deux grands poteaux derrière les cages pour inscrire un point de plus. D’ailleurs, cela me fait penser que pour éviter les blessures, ce n’est pas si bête que cela que de jouer avec des armures… »

Remplacements illimités et nombre limité de fautes

Le président de l’Olympique de Marseille ne s’est pas arrêté là, allant jusqu’à appliquer au football des règles… du basket-ball :

« En NBA, j’adore tout ce qui s’y fait. Il y a du rythme, on ne s’ennuie jamais, alors qu’au foot… La faute à qui, la faute à quoi ? A la fatigue, au risque de blessure. Dans ce cas, pourquoi ne pas tenter l’expérience des remplacements illimités ? Hop, une pénalité [pénalty, ndlr], je fais entrer mon spécialiste de la polka [panenka, ndlr] ! Et pour le risque de blessure, il suffit pour moi de limiter le nombre de fautes possibles par un joueur : si le mec fait plus que 20 fautes, hop il sort et son équipe à réduite à 11 [10, ndlr]. Le foot, c’est simple au final… »

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.