Browse By

OM – Dimitri Payet sauve la vie de Bouna Sarr qui avalait sa langue en lui mettant son sexe dans la bouche

Dans la nuit de mercredi à jeudi à l’hôtel des joueurs de l’OM à Washington DC, Dimitri Payet a sauvé son coéquipier Bouna Sarr qui avalait sa langue en lui mettant son sexe dans la bouche.

Embed from Getty Images

« Je ne suis pas un héros, j’ai juste fait ce que tout homme normal aurait fait, à savoir sauver son ami de la mort » : si Dimitri Payet se la joue modeste, il a littéralement sauvé la vie de son coéquipier qui risquait d’avaler sa langue et donc de mourir d’une mort mortelle.

Pour le héros du jour, il n’a fait que réagir à l’instinct :

« Quand j’ai vu Bouna tomber alors qu’on se faisait une petite session ciné entre potes devant Love Actually, j’ai tout de suite su que c’était grave. A terre, il tremblait, ses yeux clignaient très vite, j’ai compris qu’il faisait un trauma de type traumatique. Je me suis alors souvenu de Fernando Torres qui était passé proche d’avaler sa langue il y a quelques années et qui avait été sauvé car on lui avait mis un truc dans la bouche : j’ai donc décidé de mettre la première chose que j’avais à portée de main dans la bouche de mon pote pour qu’il ne s’étouffe pas. J’ai sorti mon sexe et je l’ai inséré dans sa bouche. Ça l’a sauvé… »

Grâce au sexe de Dimitri Payet, Bouna Sarr va bien

Aux journalistes locaux venus l’interroger, Dimitri Payet a expliqué que, parce que la vie de son grand ami était en jeu, il n’a pas hésité une seule seconde :

« Cela fait quelques temps qu’on joue ensemble, on se connaît par cœur, alors non, je n’ai pas hésité une seule seconde à mettre mon sexe dans sa bouche pour éviter qu’il avale sa langue. Si mon sexe peux aider, autant qu’il le fasse… »

Interrogé par notre correspondant sur place, le Dr Jay Malalanal, qui a pris en charge Bouna Sarr à l’hôpital George Michael de Washington DC, le joueur devrait s’en sortir, grâce à l’intervention de son grand ami.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.