Browse By

OM – Dimitri Payet sauve la vie de Bouna Sarr qui avalait sa langue en lui mettant son sexe dans la bouche

Dans la nuit de mercredi à jeudi à l’hôtel des joueurs de l’OM à Washington DC, Dimitri Payet a sauvé son coéquipier Bouna Sarr qui avalait sa langue en lui mettant son sexe dans la bouche.

Embed from Getty Images

« Je ne suis pas un héros, j’ai juste fait ce que tout homme normal aurait fait, à savoir sauver son ami de la mort » : si Dimitri Payet se la joue modeste, il a littéralement sauvé la vie de son coéquipier qui risquait d’avaler sa langue et donc de mourir d’une mort mortelle.

Pour le héros du jour, il n’a fait que réagir à l’instinct :

« Quand j’ai vu Bouna tomber alors qu’on se faisait une petite session ciné entre potes devant Love Actually, j’ai tout de suite su que c’était grave. A terre, il tremblait, ses yeux clignaient très vite, j’ai compris qu’il faisait un trauma de type traumatique. Je me suis alors souvenu de Fernando Torres qui était passé proche d’avaler sa langue il y a quelques années et qui avait été sauvé car on lui avait mis un truc dans la bouche : j’ai donc décidé de mettre la première chose que j’avais à portée de main dans la bouche de mon pote pour qu’il ne s’étouffe pas. J’ai sorti mon sexe et je l’ai inséré dans sa bouche. Ça l’a sauvé… »

Grâce au sexe de Dimitri Payet, Bouna Sarr va bien


Aux journalistes locaux venus l’interroger, Dimitri Payet a expliqué que, parce que la vie de son grand ami était en jeu, il n’a pas hésité une seule seconde :

« Cela fait quelques temps qu’on joue ensemble, on se connaît par cœur, alors non, je n’ai pas hésité une seule seconde à mettre mon sexe dans sa bouche pour éviter qu’il avale sa langue. Si mon sexe peux aider, autant qu’il le fasse… »

Interrogé par notre correspondant sur place, le Dr Jay Malalanal, qui a pris en charge Bouna Sarr à l’hôpital George Michael de Washington DC, le joueur devrait s’en sortir, grâce à l’intervention de son grand ami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.