Browse By

Après avoir vu Géorgie-France, Bachar al-Assad déclare ne pas avoir peur des frappes françaises

Par contre, Lloris peut avoir peur des frappes syriennes...

Par contre, Lloris peut avoir peur des frappes syriennes…

Le match nul, dans tous les sens du terme, des Bleus vendredi face à la Géorgie a eu des répercussions plus importantes que prévues. Si, sur un aspect sportif, la France a dit adieu à la première place de son groupe directement qualificative pour la prochaine Coupe du Monde, sur un plan plus politique, ce match nul a redonné le sourire aux Syriens et au chef de son Etat…

Encore une fois, la cinquième de suite, l’Equipe de France de football est restée muette. Mais en face ce vendredi soir, ce n’était pas le Brésil ni l’Uruguay, il s’agissait bien de la Géorgie. Avec Karim Benzema et Olivier Giroud titulaires aux avant-postes, les Bleus n’ont pourtant pas réussi à trouver le chemin des filets, les frappes françaises fuyant le cadre ou ne réussissant pas à transpercer le dernier rideau défensif géorgien.

Spectateur attentif de ce spectacle quelque peu pathétique sur son canapé en or jaune de Damas, cousu main en coton de Cotonou, le président syrien Bachar al-Assad a pu voir une attaque française apathique, maladroite, et peu concernée surtout si l’on se concentre sur Karim Benzema, pourtant l’arme offensive numéro 1 de la France. Incapables de toucher leur objectif ou trop mous dans leurs frappes, les Bleus ne se sont pas contentés de désespérer leur propre camp, ils ont également confirmé les pensées de Bachar al-Assad à propos de la pseudo-puissance de frappe française : elle est totalement inefficace !

« Si les Français disposaient d’une attaque efficace, ils l’auraient montrée dès ce vendredi face à la Géorgie » nous a révélé Hamid el-Hamid, conseiller militaire délégué à l’Education Nationale. Après le spectacle de vendredi soir, si désolant pour les Français mais tellement rassurant pour le gouvernement syrien, Bachar el-Assad et ses amis se sont littéralement lâchés sur Twitter et autres Instagram, se montrant avec des armes chimiques, buvant du Champagne français sur des ogives nucléaires, comme pour provoquer la France et ses menaces de frappes, alors qu’ils refusaient jusque-là d’admettre que le régime syrien possédait des stocks d’armes chimiques.
En réponse aux nombreux ‘Like’ reçus sur Facebook, Hassan al-Hassan, le community manager de la Syrie, s’est fendu d’un commentaire acide en direction des Français, parodie de l’interview donnée par son président il y a quelques jours au Figaro : « Quiconque veut attaquer doit donner des preuves de sa puissance offensive. Messieurs Deschamps, Benzema et Giroud en ont été incapables sur les derniers mois, y compris ce vendredi face à une équipe de bas de tableau comme la Géorgie ».

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

7 thoughts on “Après avoir vu Géorgie-France, Bachar al-Assad déclare ne pas avoir peur des frappes françaises”

  1. Trackback: shane
  2. Trackback: Perry
  3. Trackback: sam
  4. Trackback: tony
  5. Trackback: calvin
  6. Trackback: Jackie
  7. Trackback: Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *