Browse By

Michel Platini : « Pour les Brésiliens, le Mondial sera comme la fête des enfants dans l’Yonne »

Michel Platini, Président de l’UEFA, a tenu à calmer la polémique grandissante quant à sa déclaration maladroite sur les Brésiliens.

FootballFrance.fr : Monsieur le Président, vos récentes déclarations font polémique : vous avez demandé aux Brésiliens de faire un effort pour ne pas montrer à la planète football les problèmes sociaux au Brésil. Ne pensez-vous pas avoir été un peu maladroit ?
Michel Platini : Je dois avouer que les termes employés n’étaient pas les plus judicieux. Je tiens à présenter mes excuses si mes propos ont choqué. J’ai simplement voulu faire comprendre au peuple brésilien que l’organisation d’une Coupe du Monde est une chance. Une chance pour le Brésil et les Brésiliens de montrer aux yeux du monde entier la beauté de ce pays. La misère sociale est bien présente, c’est un fait. Mais ce n’est pas judicieux, ni utile, de le montrer.

FF.fr : Vous souhaitez donc que les Brésiliens cachent la réalité sociale devant les caméras ?
Michel Platini : Absolument pas, ne déformez pas mes propos. Je souhaite que les Brésiliens véhiculent une image joyeuse et festive pendant le Mondial. Rendez-vous compte, une Coupe du Monde organisée au Brésil, c’est comme une fête de la saucisse organisée à Strasbourg ou encore la fête des enfants dans l’Yonne, c’est magique ! Nous savons que la réalité sociale est assez morose, avec les favelas, la corruption, les sans-abris, et j’en passe ! Il est inutile que la planète football montre ce spectacle aux yeux du monde. Il y a assez de chômage en Europe. Pour les petites gens en Europe, le Brésil se résume au Carnaval, au football et aux jolies fesses sur les plages. Ne leur brisons pas leurs rêves !

Michel Platini : « Les pauvres ne pourront pas s’approcher des stades »

FF.fr Ne craignez-vous pas des dérapages ?
Michel Platini : Nous avons tout prévu pour que cela ne se produise pas. De lourds dispositifs de sécurité sont prévus aux abords des stades, en dehors du champ de vision des caméras. Les Brésiliens aux revenus insuffisants ne pourront pas approcher des enceintes sportives à moins de dix kilomètres, et de toute façon, ils n’ont pas un pouvoir d’achat suffisant pour se payer une place, même pour voir jouer l’Algérie… Nous avons connu assez de problèmes et de retard pour la construction des stades. La fête se doit d’être réussie, coûte que coûte !

FF.fr : Merci Michel Platini !

Tom

Auteur Humoriste Plagiste chez FootballFrance.fr
Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

21 thoughts on “Michel Platini : « Pour les Brésiliens, le Mondial sera comme la fête des enfants dans l’Yonne »”

  1. David Marques says:

    Mais quelle HONTE !

  2. Trackback: loans online
  3. Trackback: direct pay day loans no direct deposit lender
  4. Trackback: drugrehabcentershotline.com inpatient drug rehab
  5. Trackback: Kyle
  6. Trackback: Alberto
  7. Trackback: Gerald
  8. Trackback: Roger
  9. Trackback: christopher
  10. Trackback: Leslie
  11. Trackback: Francisco
  12. Trackback: byron
  13. Trackback: walter
  14. Trackback: russell
  15. Trackback: claude
  16. Trackback: luther
  17. Trackback: derrick
  18. Trackback: Jesse
  19. Trackback: Arthur
  20. Trackback: joseph
  21. Trackback: keith

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *