Browse By

Erratum : la justice française a confondu les affaires Leonardo et Leonarda !

Ce sont les deux grosses affaires judiciaires de cette dernière semaine : d’un côté, l’ancien directeur sportif du PSG Leonardo a été relaxé des charges pesant contre lui. D’un autre, la jeune Kosovare de 15 ans répondant au nom de Leonarda a été expulsée du territoire français. En fait, il semblerait que les deux affaires aient été mélangées…

Leonardo peut être inquiet : il a évité de peu l'expulsion vers le Kosovo

Leonardo peut être inquiet : il a évité de peu l’expulsion vers le Kosovo

Coup de tonnerre judiciaire : alors que l’on attendait une décision ferme concernant l’affaire Leonardo, le dirigeant brésilien a été relaxé des charges pesant contre lui ! D’un autre côté, alors qu’on attendait clémence et compréhension dans l’affaire Leonarda, elle a été expulsée vers le Kosovo, où la collégienne de 15 ans ne possède ni attache ni toit… Deux dénouements inattendues, aux finalités quelque peu démesurées. Si démesurées que, très vite, la justice a retravaillé la chose et a reconnu son erreur.

« Il y a eu bien entendu mélange des deux affaires, l’un ne pouvant pas être relaxé si facilement, l’autre ne pouvant pas être expulsé aussi indignement du territoire de la République Française. Et puis, Leonardo et Leonarda, c’est comme Chapi-Chapo ou Tic et Tac : avouez que c’est trompeur ! » s’est justifié Me Grangier, procureur de la cour martiale de Paris.

Pour rappel, Leonardo avait reçu une suspension d’un an d’exercer une fonction officielle dans les métiers du football pour avoir bousculé l’arbitre du match PSG-Valenciennes en mai dernier. Ce mardi, sa suspension a été levée… Leonarda, elle, n’était coupable que d’une chose : ne pas être née en France et donc de ne pas posséder de papiers, des papiers qui allaient arriver si l’on en croît le député PS Pouria Amirshahi… Elle a été expulsée du territoire mercredi dernier, les forces de l’ordre profitant d’une sortie avec sa classe de collège pour la prendre en charge et la raccompagner vers la frontière.

Mais malgré les aveux des instances dirigeantes, les deux situations ne devraient pas évoluer grandement ces prochains jours, la faute à un système judiciaire long et lourds en procédures. « Ecoutez, on sait qu’on s’est trompé dans ces deux affaires, c’est déjà bien… Leonardo, Leonarda, je le répète, c’est trompeur ! On savait que l’un était coupable et qu’il fallait relaxer l’autre, on s’est trompé, point. Relaxer une Kosovare, c’est rare vous savez… On va désormais prendre notre temps, car on ne peut pas juste interchanger les peines : Leonardo ne peut pas être expulsé vers son pays d’origine qui n’est d’ailleurs pas le Kosovo, et Leonarda ne va pas devenir par enchantement directrice sportif d’un club de foot, il faut arrêter les conneries ». Si Me Grangier s’est emporté de la sorte, c’est que la pression populaire grandit et qu’il n’a surtout pas toutes les cartes en mains.

Me Grangier reste malgré tout confiant tout en restant prudent : « Allez dire aux officiers kosovars ‘oui, désolé, on s’est trompé, elle est où la petite de 15 ans qu’on vous a laissée mercredi dernier ?’… Non, on va certainement demander à M. Leonardo de venir signer quelques autographes, les douaniers de là-bas vont apprécier, ils aiment bien le foot en plus dans ce genre de pays en ruine ».

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

7 thoughts on “Erratum : la justice française a confondu les affaires Leonardo et Leonarda !”

  1. Trackback: richard
  2. Trackback: clyde
  3. Trackback: anthony
  4. Trackback: Clifton
  5. Trackback: Duane
  6. Trackback: Alejandro
  7. Trackback: Joel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *