Browse By

Prix Nobel : trois chercheurs récompensés pour avoir prouvé que le « 6 mètres » n’est en fait jamais placé à 6 mètres !

C’est une découverte comme rarement on en fait dans le football : le point 6 mètres, d’où sont tirés les dégagements consécutifs à une sortie de but, n’a en fait jamais été placé à 6 mètres de la ligne de sortie de but ! Martin Ferdim, Greg LeColnel et Phil Vacances ont reçu ce matin le Prix Nobel du football pour cette découverte.

Et dire que l’on se trompe depuis plusieurs dizaines d’années ! Même les plus grands spécialistes que sont Thierry Rolland, Jean-Michel Larqué, Denis Balbir, Thierry Gilardi ou encore Christian Jeanpierre se sont trompés et se trompent encore sur cette distance devenue fausse : un gardien ne tire en fait pas du tout un « 6 mètres », mais bien un « 5 mètres 50 » ! Ce sont trois chercheurs qui ont décidé de se pencher sur la question quand, à la télévision, ils ont remarqué que les six mètres mentionnés semblaient en fait plus proche que les six mètres prévus.

En exclusivité, nous avons pu interviewer le Hongrois Martin Ferdim, chef de l’équipe de recherche basée à Oxford, une équipe loin d’être à sa première découverte, puisque c’est elle qui, en 2004, avait découvert que, contrairement aux idées reçues, une pierre qui roule pouvait amasser un peu de mousse, tandis qu’en 1996, ils avaient étonné le monde en révélant qu’une femme qui rit n’avait en rien la moitié de son corps dans votre lit :

« On a débuté nos recherches en 2007. Cela a donc mis plus de six ans pour que nous arrivions à la conclusion qu’un six mètres n’est en fait pas placé à une distance équivalente à 600 cm ! Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir pu faire avancer la science du jeu »

Leur prochain défi : prouver qu’une roulette réalisée par un Russe n’est pas mortelle pour celui qui se fait dribbler

Le chercheur belge Phil Vacances s’est enthousiasmé de cette découverte :

« Les idées préconçues, nous les cassons. Nous sommes d’ailleurs en lien avec l’équipe de Lucie de Claquettes au CNRS qui a démontré il y a peu qu’on n’avait pas tous en nous quelque chose de Tennessee. C’est avec ce genre de trouvailles que l’Homme peut continuer à évoluer et rester maître sur cette Terre. »

Le mot de la fin pour le Canadien Greg LeColnel :

« On écrit l’Histoire, c’est aussi simple que ça. Le 6 mètres n’est pas à 6 mètres, ça a été dur de le prouver mais on y est arrivé. Maintenant, on va se reposer un peu avant d’attaquer le Graal des chercheurs dans le football : une roulette réalisée par un Russe est-elle mortelle pour celui qui se fait dribbler ? ».

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *