Browse By

Scandale : Bastia a recruté Krakor Krasic au lieu de Milos Krasic, son frère jumeau !

Les piètres prestations de Milos Krasic avec Bastia ont soulevé de nombreuses interrogations en Corse. Les dirigeants du club insulaire ont enquêté et découvert la supercherie : Krakor Krasić, le frère jumeau de Miloš, a pris la place de son frère !

Le SC Bastia pensait avoir réalisé l’un des plus beaux coups du mercato estival avec l’arrivée sous forme de prêt (sans option d’achat) du joueur international serbe Milos Krasic, qui devait être un des piliers du staff bastiais. Seulement, les prestations du Serbe depuis son arrivée sont loin d’être convaincantes et à la hauteur d’un joueur qui avait été transféré du CSKA Moscou à la Juventus Turin pour un montant avoisinant les 15 millions d’euros.

Lorsque Milos Krasic a débarqué à Bastia, les dirigeants appréhendaient les possibles exigences de star que peut avoir un tel joueur auprès d’un club familial comme le SCB, qui est loin des critères de la Juventus ni même du CSKA Moscou. A la surprise générale, les seuls « petits caprices » du joueur Serbe ont été de pouvoir passer son permis de chasse pour faire l’ouverture de la chasse au sangliers, de ne pas avoir les toilettes sur le palier et d’avoir un Chèque-Vacances de 50€ par mois pour faire les courses. Cette anecdote avait déjà soulevé les premières interrogations de certains dirigeants.

Milos Krasic, de star attendue de tous à remplaçant…

Les jours passent et les rencontres s’enchaînent, Milos Krasic ne tient aujourd’hui plus qu’un rôle de remplaçant dans cette équipe de Bastia qui alterne le bon et le moins bon en championnat cette saison. A l’image du Serbe, la saison du Sporting Cub de Bastia tarde à décoller. Pourtant ce n’est pas la qualité ni l’expérience qui manquent dans l’effectif corse. Le club insulaire n’a pas eu une telle équipe sur le papier depuis peut-être la saison 1977–1978. La qualité de cette équipe ne fait aucun doute mais l’alchimie ne prend pas entre le coach et ses joueurs depuis maintenant quelques mois.

Les tests ADN le confirment : ce n’est pas Milos Krasic qui joue, mais son frère jumeau Krakor !

Devant ce qui a été appelé sur les bords de la Marana « le mystère Milos Krasic », les dirigeants corses ont mené l’enquête. Après quelques jours d’investigations, ils ont découvert la vérité… et quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils ont découvert (tests ADN à l’appui) que le joueur qui était arrivé le 30 août 2013 à Bastia n’était pas Miloš Krasić mais Krakor Krasić, son frère jumeau !

Interrogé sur Minitel car n’aimant pas les nouvelles technologies, l’entraîneur du SCB n’a pas caché sa stupéfaction :

« C’est vrai que ses prestations n’étaient pas à la hauteur de sa réputation et cela même à l’entraînement. Il avait beau essayer, il n’y arrivait pas. Je ne le reconnaissais pas. Même certains U19 le dépassaient en vitesse. Un jour, il a pris un petit pont par Féthi Harek, c’est pour vous dire… Il a souvent été le sujet de moqueries de la part de ses coéquipiers, m’enfin il y avait de quoi par moment… C’est quand même le seul joueur en Ligue 1 à ressembler à Brice de Nice. »

D’après nos sources, Milos Krasic, après un passage raté au Fenerbahçe, désirait prendre du recul avec le monde et se serait retranché dans un temple bouddhiste à Katmandou au Népal. Un selfie d’un moine avec Milos Krasic ferait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux.

Mais à la surprise générale, les dirigeants bastiais ont décidé de conserver Krakor Krasić dans leur effectif. Le président du SCB Pierre-Marie Géronimi a déclaré sur les ondes de RCFM que le club avait besoin de tout le monde, mais de Krakor Krasic :

« Le club n’est pas en mesure de se séparer d’un joueur, et cela malgré l’imposture. Le fait de savoir que Krakor était jardinier-paysagiste n’a pas freiné non plus la confiance accordée à Krakor. Nous avons besoin de points, nous avons des blessés, et des matchs difficiles arrivent. En ce moment, même si un Jean-Eudes Maurice frappe à ma porte, je lui fais signer un contrat ».

Désormais confirmé, Krakor Krasic avec ses coéquipiers espèrent bien ne pas repartir bredouille de leur prochain périlleux déplacement à Lorient sur les terres de Nolwenn Leroy.

Tom

Auteur Humoriste Plagiste chez FootballFrance.fr
Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

14 thoughts on “Scandale : Bastia a recruté Krakor Krasic au lieu de Milos Krasic, son frère jumeau !”

  1. Pingback: Anonyme
  2. Trackback: Anonyme
  3. Trackback: payday loans winnipeg
  4. Trackback: direct payday loans for bad credit directs no fees lender
  5. Trackback: drugrehabcentershotline.com alcohol addiction treatment
  6. Trackback: Ernest
  7. Trackback: bob
  8. Trackback: Luther
  9. Trackback: Warren
  10. Trackback: Darryl
  11. Trackback: Brett
  12. Trackback: Jonathan
  13. Trackback: Theodore
  14. Pingback: Niort-AC Ajaccio : L'Aiacciu Académie livre ses notes et I Sanguinari raconte son déplacement - HorsJeu.net
  15. Trackback: Niort-AC Ajaccio : L'Aiacciu Académie livre ses notes et I Sanguinari raconte son déplacement - HorsJeu.net
  16. Pingback: Interview Avec Thomas Doridam, Macagnò International | Andemu - La Corse Ouverte Sur Le Monde
  17. Trackback: Interview Avec Thomas Doridam, Macagnò International | Andemu - La Corse Ouverte Sur Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *