Browse By

L’Américain Christopher Mayaul rachète Le Havre

Le président du Havre Jean-Pierre Louvel a annoncé avoir trouvé un repreneur en la personne de Christopher Mayaul, un homme d’affaires américain.

Après le rocambolesque épisode Christophe Maillol, le président du Havre Jean-Pierre Louvel a annoncé avoir trouvé un nouvel investisseur : Christopher Mayaul, un richissime homme d’affaires américain originaire de Miami de par sa mère et de Grand-Quevilly de par son père.

Les dirigeants du HAC tiendront une conférence de presse ce vendredi pour présenter Christopher Mayaul à la presse. Jean-Pierre Louvel n’a pas pu s’empêcher de cacher sa satisfaction :

« J’ai rencontré Christopher sur Tinder lors d’une escapade en Floride, on s’est matchés. Il m’a dit qu’il avait des attaches en Normandie, qu’il avait fait fortune en Floride dans la vente de roues de secours pour fauteuils roulants et qu’il souhaitait investir en France pour lui rappeler le pays. Le projet du HAC lui a plu. »

Christopher Mayaul : « J’aime la fromage »

Jean-Pierre Louvel ne veut plus revivre ce qu’il a connu avec Christophe Maillol :

« La presse française m’était tombée dessus avec l’affaire Christophe Maillol. Je ne pouvais pas imaginer un seul instant que les garanties financières étaient falsifiées. Je suis passé pour un guignol, cela aura eu le mérite de me servir de leçon. Je ne suis pas prêt de faire les mêmes erreurs. »

De son côté Christopher Mayaul s’est dit honoré d’investir dans un club aussi prestigieux que Le Havre :

« J’a suis très contente de venir le France. Moulin Rouge. J’adore le tour Effel. J’aime la fromage. Merci Paris. »

Crédit photo : Le HAC

Tom

Auteur Humoriste Plagiste chez FootballFrance.fr
Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *