Browse By

Blessé par la mort de son hérisson de compagnie Didier, André-Pierre Gignac sera absent 1 mois

André-Pierre Gignac et la Copa Libertadores, c’est terminé : l’attaquant des Tigres de Monterrey va en effet se rendre à Marseille en urgence pour assister aux obsèques de Didier, son hérisson de compagnie.

Après des débuts tonitruants avec son nouveau club des Tigres de Monterrey, l’ancien goleador de l’OM André-Pierre Gignac va laisser ses coéquipiers disputer la fin de la prestigieuse Copa Libertadores seuls afin de rejoindre Marseille et ainsi assister à l’enterrement de Didier, son hérisson de compagnie.

André-Pierre Gignac n’a pas pu s’empêcher de retenir ses larmes. Très proche de son hérisson, il s’est confié ce matin à nos confrères de 30 Millions d’Amis :

« Didier, c’était plus qu’un hérisson domestique pour moi. Didier, c’était mon ami, mon confident, mon conjoint, mon fils, ma bataille, fallait pas qu’il s’en aille. Nous étions tellement complices. Des parties de FIFA à des soirées en boites de nuit. Avec Didier nous partagions tout, même certaines femmes. Aujourd’hui je suis triste mais je dois me montrer digne vis-à-vis de sa famille : son papa Gringo et sa mère Spontex sont comme des parents pour moi. »

André-Pierre Gignac va manger Didier le hérisson, pour l’honorer

L’ancien joueur de l’OM a tenu à demander pardon aux supporters des Tigres pour son absence :

« Je sais que je vais manquer des matchs très importants, et je m’en excuse auprès de mes dirigeants et des supporters. Seulement, la famille passe avant tout. Je tiens à observer le deuil comme se veut la tradition gitane : nous allons veiller un mois devant le corps de Didier en écoutant l’album de Kendji Girac. Après quoi, nous allons manger Didier afin de l’honorer, comme le veut la coutume. »

L’équipe de FootballFrance.fr se joint à la douleur d’André-Pierre Gignac et de ses proches et lui présente ses plus sincères condoléances.

Crédit photo : Getty Images / Les Stocker

Tom

Auteur Humoriste Plagiste chez FootballFrance.fr
Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *