Browse By

Incapable de dénouer les lacets de ses crampons, Geoffrey Jourdren prend sa retraite

Triste nouvelle pour le MHSC : les lacets de ses crampons bloqués par un nœud indéfaisable, le gardien Geoffrey Jourdren a été obligé de mettre un terme à sa carrière.

« Je ne peux plus retirer mes chaussures… C’est très triste, mais je suis obligé de stopper ma carrière » : par cette petite phrase, le gardien de Montpellier Geoffrey Jourdren a créé la surprise ce lundi matin, prenant une retraite que personne, lui compris, n’attendait.

C’est à l’issue de l’entraînement du matin que le drame s’est produit. A peine entré dans les vestiaires, le gardien international français mais uniquement dans sa tête décide de retirer ses chaussures, comme il en a l’habitude après chaque entraînement et chaque match. Mais cette fois-ci n’est pas comme les autres…

Geoffrey Jourdren demande un couteau pour se suicider par balles

Le gardien a d’abord attendu l’arrivée d’un U16 pour lui retirer ses chaussures, comme d’habitude. Mais les U16 étant en déplacement en Guinée-Bissau-na-Bissau, il décide après vingt minutes de se pencher pour dénouer les lacets de ses chaussures. Mais le nœud est trop dur à défaire.

Dix-sept minutes plus tard, il a la bonne idée de retirer ses gants. Mais là encore, le nœud ne veut rien entendre. Le portier craque alors. Selon son coéquipier Bryan Dabo, Geoffrey Jourdren a commencé à pleurer, avant d’essayer de tenter une tentative de suicide :

« Il reniflait comme un enfant, répétant à tout-va que c’était pas juste. Il a aussi crié très fort, réclamant un couteau. On lui a dit que c’était ridicule, qu’il n’allait pas niquer une paire de chaussures juste pour un nœud : il nous a dit que c’était pour se suicider par balles… On n’a pas su quoi faire, alors on s’est barré. »

Geoffrey Jourdren a joué un total de 257 matchs pour le MHSC avec qui il a remporté un titre de champion de France. Il compte presque 10 sélections en Bleu.

Crédit photo : Getty Images / Mike Hewitt

[starbox id= »Tim »]