Browse By

Antoine Griezmann : « Une fellation entre coéquipiers ? Si on gagne la C1, pourquoi pas oui »

Après son interview donnée à ICON durant laquelle il a évoqué l’homosexualité dans le football, Antoine Griezmann en a dit plus à ce propos à FootballFrance.fr : « Une fellation à un coéquipier ? Si on gagne la C1, pourquoi pas ».

Il l’a annoncé : Antoine Griezmann devrait rester à Madrid encore une saison avec son équipe de l’Atlético, interdit de recrutement cet été. Mais cette semaine, au magazine espagnol ICON, Antoine Griezmann a accepté de se livrer davantage sur lui, et notamment d’évoquer le tabou de l’homosexualité dans le football, confessant que, peut-être, il embrasserait sur la bouche un de ses coéquipiers en cas de victoire de Ligue des Champions ou au Mondial 2018.

Pour FootballFrance.fr, l’attaquant des Bleus est rentré plus en détails sur ses propos :

« Oui oui, j’ai bien dit la chose. Mais j’ai aussi dit que cela dépendait du niveau de la joie ressentie à ce moment-là. Vous savez, quand on marque un but important, quand on remporte des trophées, on ne pense à rien, on vit le moment présent. Et dans ces cas-là, oui, il se pourrait que ça dérape entre coéquipiers. Mais voilà, c’est plus pour rire qu’autre chose ! Certains disent qu’après un but, ils pensent aux sacrifices qu’ils ont faits pour en arriver là, mais c’est du bullshit : tu veux juste kiffer et te faire plaisir ! »

Antoine Griezmann : « Gagner le Mondial est unique, alors peut-être que… »

Le buteur de l’Atlético Madrid et des Bleus insiste, selon lui tout peut arriver selon la nature de l’événement fêté :

« Quand on gagne un titre, on profite, on est en transe, on célèbre le but à l’instinct, on fête le titre avec ce qui nous passe par la tête à ce moment très précis. Oui, j’ai parlé d’un bisou sur la bouche d’un coéquipier, mais je me répète, c’est selon le niveau de la joie ressentie à l’instant T.
En cas de but important, ça peut être un bisou accompagné d’une petite tape sur le cul de Kevin [Gameiro]. Si c’est un doublé, la petite tape sur les fesses peut devenir un petit doigt. Et qui sait ce qui arrivera si on gagne la C1, ou mieux, le Mondial avec les Bleus ? Ça n’arrive qu’une fois dans sa vie, c’est unique comme sensation, alors qui sait ? Peut-être que… Peut-être oui, le bisou sur la bouche d’un coéquipier pourrait alors vite se transformer en fellation à ce même coéquipier, pourquoi pas, il n’y aurait rien d’étonnant finalement ! »

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *