Browse By

Sérgio Conceição menace de se couper le sexe s’il n’est pas transféré à Porto

L’entraîneur du FC Nantes Sergio Conceicao a menacé de se trancher le sexe s’il n’est pas transféré à Porto.

Après avoir prolongé son contrat au FC Nantes, le technicien portugais a demandé à partir après avoir appris qu’il était convoité par le FC Porto. Un volte-face surprenant qui n’est pas du goût du président nantais, l’homme d’affaires franco-polonais, Waldemar Kita.

Désireux de rejoindre son club de cœur, Sérgio Conceição est prêt à tout pour y parvenir. Après avoir annoncé qu’il pouvait baisser son futur salaire pour permettre à Porto de payer des indemnités de transfert à Nantes, l’ancien coach de Braga a menacé de se couper le sexe s’il n’obtenait pas gain de cause :

« Je suis un fou, un déglingo, je m’en fous. Je veux aller à Porto, je suis prêt à tout. Et si je n’obtiens pas ce que je veux, je suis prêt à me couper le sexe. Et ce ne sont pas des paroles en l’air. A bon entendeur. »

« Porto, ça ne se refuse pas »

Sérgio Conceição a tenu à expliquer pourquoi il tient absolument à rallier le Portugal :

« C’est impossible de refuser Porto pour un Portugais, c’est comme si tu te balades dans la rue et que Shakira te demande de coucher avec elle. Tu ne peux pas dire non. Enfin sauf si tu as un problème médical qui t’empêche de bander. Et comme moi je bande comme un taureau, je veux aller à Porto. »

Des déclarations qui risquent de ne pas de plaire du côté de la Loire-Atlantique.

Tom

Auteur Humoriste Plagiste chez FootballFrance.fr
Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

2 thoughts on “Sérgio Conceição menace de se couper le sexe s’il n’est pas transféré à Porto”

  1. chris says:

    Ca a marché: il vient de signer à Porto ^^

  2. simon levy says:

    Lol, je ne savais pas que de telles menaces pouvaient marcher!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *