Browse By

DRAME – Avant France-Galles, la chanteuse France Gall ne sait pas qui supporter

Selon nos informations, la chanteuse France Gall est dans la tourmente car elle ne sait pas encore qui elle va supporter vendredi lors du match France-Galles.

Embed from Getty Images

On n’aimerait pas être à sa place : d’origine française par son prénom et galloise par son nom, la chanteuse France Gall (ici en photo aux côtés du l’animateur TV Magloire et de l’humoriste Elie Semoun) ne sait toujours pas qui elle va supporter entre la France et le Pays de Galles vendredi soir au Stade de France.

Celle qui a longtemps partagé la vie de l’auteur-compositeur-interprète-boucher-charcutier Michel Berger s’est ainsi confiée à nos confrères de Piano Debout Magazine :

« A l’heure qu’il est, je ne me sens pas bien. Le match entre la France et le Pays de Galles, c’est ce soir, et je n’ai pas encore choisi. Je suis vraiment tiraillée entre mon prénom, que j’adore, et mon nom, que j’adore aussi. »

« France Gall, son choix final, elle l’a elle l’a… mais non en fait ! »

Pour celle pour qui on joue du piano debout, la situation est intenable mais espère bien faire son choix avant le début des hymnes. Sinon, ce sera trop tard selon elle :

« Habituellement, c’est beaucoup plus simple : France-Galles, ça n’arrive jamais, la dernière fois c’était en 1982, et avant ça, c’était en 1953, merci !! Là, je me donne jusqu’aux hymnes, après ça sera trop tard, j’abandonnerai, je regarderai NCIS… Alors, évidemment, je devine ce que vous allez me dire, vous allez me dire comme ma fille : « mais si maman si, ton choix, il est fait, tu es née en France, mais comme d’habitude, tu résistes ! »… Comme mon meilleur ami Babacar, vous allez dire : « Son choix final, elle l’a elle l’a », mais non en fait ! »

Selon nos informations, France Gall n’avait pas déjà pas réussi à choisir lors du match de 1982, une chose que ne lui a jamais pardonnée Haroun Tazieff, son confident de l’époque.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *