Browse By

Cristiano Ronaldo : « Gardons Rafa Benitez : il est nul, mais il est rigolo avec ses lunettes »

Malgré la déroute du Real Madrid face au FC Barcelone (0-4), Cristiano Ronaldo ne veut pas entendre parler d’un départ de Rafael Benitez : « Il est nul, mais il est rigolo avec ses lunettes ».


Samedi, le Real Madrid a subi à domicile l’une des plus humiliantes défaites de son histoire face à son grand rival du FC Barcelone (0-4). Son équipe écrasée par quatre buts d’écart à Santiago Bernabeu, Rafael Benitez est depuis logiquement envoyé vers la sortie par les médias espagnols et européens. Mais malgré cette large déconvenue, la star de la Maison Blanche Cristiano Ronaldo a tenu, à sa manière, à soutenir son entraîneur :

« Nous avons perdu, et pas qu’un peu. Je suis désolé pour nos fans… Mais s’il faut changer quelque chose, ce n’est pas le coach. Il faut garder Rafa Benitez : il est nul, tout le monde le sait, mais il est rigolo avec ses lunettes, même s’il ne voit pas grand-chose avec. »

Cristiano Ronaldo : « Le Real Madrid a besoin de Rafa Benitez et de ses blagues »


Toujours selon l’attaquant portugais, l’ancien entraîneur de Liverpool et de Naples notamment ne doit pas devenir un ex du Real Madrid, du moins pas tout de suite :

« Non mais sérieusement, Rafa est à sa place dans les vestiaires. Après la défaite de samedi face au Barça, il a été phénoménal, il a cette capacité à nous faire oublier qu’il est une merde tactiquement. Je vous raconte la scène, c’est génial : on était dépités, vraiment, et tout coach nous aurait vilipendés. Pas lui… Lui, il nous a tout de suite fait rire pour oublier la déception : il a enlevé ses lunettes, a enlevé son pantalon, a sorti son sexe pour poser ses lunettes dessus et nous a fait son débrief comme ça, avec son sexe qui porte des lunettes ! »

Mais Cristiano Ronaldo, si aujourd’hui il défend bec et ongles son coach, reste lucide quant à ses capacités footballistiques :

« On ne va pas se voiler la face : jouer un Clasico avec six joueurs sur onze à vocation offensive, c’est du suicide. Mais comme Rafa nous a vendu la chose comme une grande classe verte durant laquelle il faut marquer des buts, on l’a suivi. Sauf qu’on en a pris quatre… Le coup de la classe verte, une fois mais pas deux, celui des lunettes dans le slip, OK… On va voir ce qu’il va nous inventer la prochaine fois, mais pour le moment, le Real Madrid a besoin de Rafa Benitez et de ses blagues. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.