Browse By

Morgan Schneiderlin, la bourde : il confond Johan Cruyff… et David Guetta !

Morgan Schneiderlin a tenu, à sa manière, à rendre hommage à Johan Cruyff. Mais sur son sweat apparaissait en fait une photo… de David Guetta !

Nombreux ont été les hommages rendus à la légende du football néerlandais Johan Curyff, décédé le jeudi 24 mars dernier. Ainsi, à la 14ème minute du match amical entre les Pays-Bas et la France vendredi soir, le jeu s’est arrêté pour remercier celui qui a fait évoluer le football comme jamais. Mais les hommages n’ont pas tous été une réussite. Par exemple, celui du joueur français de Manchester United Morgan Schneiderlin.

En effet, après avoir publié sur Twitter une photo de Jan Jongbloed, ancien gardien des Pays-Bas, en lieu et place de celle de Johan Cruyff, il a récidivé sur un sweat alors qu’il se baladait avec sa compagne dans les rues de Manchester. Sur ce sweat, point de photo du mythique joueur des Oranje, mais un portrait de… David Guetta, le célèbre DJ français ! Lenny Bar, un voisin du joueur, raconte :

« Je connais bien Morgan : je le croise souvent au marché quand il achète ses flammekueches et ses bouteilles de Gewurztraminer. Si je devais choisir, je préfère Gabriel Obertan, mais je l’aime bien quand même. Bref, quand je l’ai vu dimanche matin avec Camille, j’ai remarqué qu’il portait un sweat avec Cruyff dessus. Je suis fan de Cruyff, alors j’ai été vers lui pour lui faire remarquer que son hommage était magnifique… sauf qu’en fait, à peine lui avais-je dit bravo que j’ai vu que ce n’était pas Johan Cruyff, mais David Guetta ! »

Morgan Schneiderlin : « C’est pas moi, c’est mon équipementier »

Lenny Bar, le dit-voisin de celui qui n’a pas été appelé par Didier Deschamps en Bleu pour affronter les Pays-Bas et la Russie, continue son récit :

« Il m’a dit que Cruyff était son joueur préféré, et qu’il avait demandé à son équipementier de lui envoyer par Chronopost un sweat à l’effigie de son idole. Alors, quand je lui ai dit qu’il y avait erreur sur la personne, il a paru surpris : j’ai sorti mon téléphone et lui ai fait écouter « Love don’t let me go », c’est là qu’il a compris que ce n’était pas Cruyff sur son sweat, que le grand Cruyff n’avait pas pu sortir une merde comme ça. Il a retiré son sweat et l’a brûlé, un réflexe tout à fait humain… »

Sur son compte Twitter, Morgan Schneiderlin a tenu à s’excuser à nouveau pour cette bourde : « Déso les gens mais c’est pas moi, c’est la faute à mon équipementier ».

Crédit photo : Paul Cousans / Barcroft Media

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.