Browse By

Noël Le Graët : « Je ne suis pas raciste, mon cuisinier est noir, j’ai même un ami arabe »

Après la polémique créée par ses propos sur le racisme dans les stades, le président de la FFF Noël Le Graët a tenu à s’en défendre : « Il faut arrêter, je ne suis pas raciste, mon cuisinier est noir, j’ai même un ami arabe. »

Embed from Getty Images

Un tollé… Mardi dernier, le président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët est revenu sur BFM Business sur les incidents survenus à la fin de la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, et plus précisément sur les accusations d’insultes racistes que le défenseur espagnol de l’OM Alvaro Gonzalez auraient lancées à l’attaquant brésilien du PSG Neymar.

Selon lui, le phénomène du racisme dans les stades « n’existe pas ou peu », qu’il peut « exister des écarts sur un match. Mais on est à moins de 1% de difficulté aujourd’hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout » : ces propos ont peu été appréciés et fortement critiqués, par l’association SOS Racisme notamment.

Ce vendredi, M. Le Graët a tenu à se défendre :

« J’ai été étonné par les attaques que j’ai subies depuis mardi. Il faut arrêter, je ne suis pas raciste. Pour preuve, mon cuisinier est noir ! Et il faut que je vérifie, mais je crois même que j’ai un ami arabe. Et j’adore la bouffe asiatique : je n’aime que trop peu leur propension à manger du chien, mais ce détail mis à part, j’adore la cuisine jaune ! »

« Jusqu’à preuve du contraire, tout le monde mange des bananes »


Le président de la FFF s’offusque ainsi qu’on lie le football et le racisme. Pour lui, les supporters de football ne sont pas racistes, ils encouragent simplement la performance :

« Il faut vraiment qu’on stoppe toutes ces bêtises. Si on écoute les gens, eux qui viennent dans les stades soutenir leur équipe favorite sont rustres, pas éduqués, racistes, homophobes, sexistes… Quand les supporters crient « Ho hisse enculé », c’est pour gêner que le gardien adverse : ce dernier en a l’habitude, et s’il n’entend pas cela je suis certain qu’il est gêné pour tirer son 6-mètres.

Et jusqu’à preuve du contraire, le jet de bananes, c’est certes du gâchis mais ce n’est en rien du racisme : tout le monde aime les bananes, c’est plein de bonnes choses : du sucrose, du fructose, du glucose, des fibres… Ça donne un coup de boost instantané et durable pour le sportif. C’est comme un bon plat de pâtes, mais jusqu’à preuve du contraire c’est plus difficile de rentrer dans un stade avec une casserole de coquillettes au jambon… Non, vraiment il n’y a selon moi rien de raciste là-dedans. »

Et pour appuyer sa défense, il met en avant un exemple de la vie civile :

« A la sortie d’un mariage, on jette du riz sur les mariés : s’agit-il là d’un geste raciste envers les faces de citron ? Je ne crois pas… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.