Browse By

Coupe de France – Laon : Sur coup franc, il casse le mur… du son !

C’est un phénomène rare qu’il nous a été permis de voir et d’entendre ce samedi soir à Laon, en Picardie : un joueur a en effet frappé si fort un coup franc qu’il a littéralement cassé le mur du son, en plus de celui dressé devant lui et composé par les joueurs adverses !

Il s’appelle Nicolas Postel, il a 29 ans, il est très grand (1m93) mais surtout il frappe très, très fort ! Et ce ne sont pas les joueurs de Villerupt-Thil qui vont nous contredire : en effet, ce samedi 15 novembre lors d’un match de Coupe de France, certains d’entre eux sont littéralement tombés à la renverse devant le grand avant-centre laonnois…

Nous jouons la 85ème minute du match Laon-Villerupt comptant pour le 7ème tour de Coupe de France. Fauché aux abords de la surface, l’attaquant local Nicolas Postel décide de frapper lui-même ce coup franc. Devant lui se dresse alors un mur formé de cinq joueurs lorrains, mais Postel semble sûr de lui. Car, ce que les joueurs de Thil ne savent pas, c’est que « Nico » et sa frappe de mule sont connus comme le loup blanc et redoutés comme la bête du Gevaudan à travers tout le département.

A 25 mètres du but de Villerupt, Nicolas Postel choisit la voie de la force pour frapper ce coup franc. Bien lui en a pris… Visant tout droit devant lui, le ballon a perforé le mur adverse avant qu’on entende un gros « boom » qui a fait se coucher une grande partie des 800 spectateurs présents au stade Marcel-Levindrey de Laon : Nicolas Postel vient en fait de passer le mur du son !

Les dirigeants de Laon avaient prévu des filets en kevlar


Alors que l’énorme bruit entendu a étourdi tout le monde, Nicolas Postel, lui, court vers le banc de touche pour se faire féliciter par Laurent Budka, le latéral blessé, et son coach Cédric Bodchon. Car Postel vient de marquer le quatrième but de son équipe, le but du 4-1 qui scelle le score et ouvre la route du 8ème tour de Coupe de France à l’US Laon. A noter que, au courant de la chose, Bodchon ainsi que tous les Laonnois portaient des boules Quies. De même, les cages du stade Levindrey où évolue l’US Laon sont équipées depuis plusieurs saisons maintenant par des filets en kevlar, ce qui évite aux dirigeants d’en acheter d’autres à chacun des coups francs du grand attaquant laonnois.

Encore assommés par ce but et surtout par ce ballon qui a filé à quelques 340 mètres par seconde (soit 1 224 km/h !), l’ESVT a fini le match à 8, trois joueurs qui composaient le mur ayant été évacués vers les urgences après avoir subi la frappe de Postel, pas peu fier de son but :

« Pour casser le mur son, il ne faut pas se poser de question. Dans ma tête c’est clair : la balle est guidée comme un aimant, tiens-toi elle vient doucement… Et là BOUUUUNCE, ça passe le mur du son, et je le signe de mon nom ! Efficace, je me place, la balle suit la direction du but, et à la fin ça a fait 4-1, BOUNCE ! »

L’US Laon de Postel, Lecomte et Blondelle veulent un « gros » au 8ème tour

L’équipe de l’US Laon, qui évolue au 7ème niveau national, est donc qualifiée pour le 8ème tour de Coupe de France. Et c’est ce mercredi 19 novembre que les hommes de Cédric Bodchon sauront s’ils vont y affronter une équipe professionnelle, sept ans après avoir chuté avec mérite face au grand OL de Govou, Fred et autres Toulalan. Dans tous les cas, les futurs adversaires des Picards sont prévenus : il faudra être efficace pour espérer tromper la vigilance de Guillaume Blondelle, et surtout il faudra surveiller Nicolas Postel mais aussi Yohan Lecomte, ce grand fan de Cavani que la presse locale s’amuse à qualifier de « mitraillette » !

Crédit photo : Flying Colours Ltd / Digital Vision via Getty Images

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *