Browse By

Boycotté par le PSG et l’OM, Canal Plus obligé de licencier 50% de ses journalistes sportifs

Après l’annonce par le PSG et de l’OM de leur boycott des chaînes du groupe Canal Plus, un boycott bel et bien appliqué par les deux équipes lors de la dernière journée de championnat, la chaîne cryptée a annoncé ce mercredi la mise en place d’un plan de licenciement massif.

C’est une bien triste nouvelle pour le monde du journalisme et des médias plus globalement en France : le groupe Canal Plus a en effet annoncé devoir se séparer dans les heures qui suivent de la moitié des journalistes sportifs et autres cadres de production présents dans son groupe, ce après l’annonce et la bonne mise en œuvre par le PSG et l’OM de leur fameux boycott…

Selon Maxime Saada, le patron des Sport du groupe Canal Plus, s’il voulait d’abord lutter et prouver que la chaîne pouvait vivre sans la mise en avant de ces deux équipes, force est de constater que la chose n’est pas viable :

« On a pris acte de leur décision de boycotter Canal Plus jusqu’à la fin de saison. Nous n’étions pas ravis, mais ne restant que sept journées de championnat, nous nous étions dit que se passer du PSG et de l’OM jusque-là était largement viable. Ça ne l’est pas, clairement : en un week-end, nous avons perdu 2 millions d’abonnés ! Il reste encore cinq week-ends d’ici la fin de la Ligue 1, je vous laisse compter le nombre d’abonnés qu’il nous restera si cela continue de la sorte. Il nous fallait donc réagir… »

Maxime Saada : « L’OM et le PSG doivent nous reparler, sinon Canal Plus doit dégraisser »

Une réaction qui fait clairement froid dans le dos : ce mercredi, c’est un Maxime Saada avec les traits tirés qui s’est présenté devant ses salariés. Présent sur les lieux, Lenny Bar, responsable de l’Imagerie par Résonance Magnétique du groupe Canal Plus, nous raconte la scène :

« Maxime [Saada] nous a tous réuni, une bouteille de Champagne dans la main. Sans attendre qu’on fasse silence, il a crié « Que ceux qui le souhaitent s’en aillent : vous êtes libres ! L’OM et le PSG doivent nous reparler, sinon Canal Plus dégraisse. Vous êtes la graisse… ». »

Tel un homme trompé par sa femme, on sentait un Maxime Saada « meurtri par la tristesse, dépité et dégoûté » selon Pierre M., un des salariés licenciés qui a préféré garder l’anonymat :

« Il a enchaîné par le fait que le PSG, l’OM et Canal n’étaient plus copains, qu’il fallait qu’on s’en aille, que la confiance a été rompue, qu’il fallait qu’on s’en aille, qu’elle ne reviendrait pas, que c’était des garces et qu’on s’était fait trahir, et qu’il fallait qu’on s’en aille. Ce n’était pas beau à voir, un peu comme Malouda sur un terrain de foot quoi… »

Selon nos informations, Canal Plus a perdu plus de 20% de ses abonnés lors du premier week-end du boycott du PSG et de l’OM. Pendant ce temps, beIN Sports a observé une hausse de 600% du nombre de ses abonnés et aurait déjà entamé des discussions pour recruter quelques-uns des 52 salariés mis à la porte de la chaîne cryptée.

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

One thought on “Boycotté par le PSG et l’OM, Canal Plus obligé de licencier 50% de ses journalistes sportifs”

  1. Antoine Huette says:

    J’ai hâte de voir Canal essayer de dégraisser Pierre Ménès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *