Browse By

Il propose de jouer à la biscotte, mais faute de biscotte ils y jouent… sur lui


C’est l’arroseur arrosé… Ce dimanche, un joueur a lancé un jeu de la biscotte dans les vestiaires avec ses coéquipiers. Mais, faute de biscotte, ils y ont joué sur lui…

Les vestiaires ont leurs secrets qui ne devraient jamais en sortir… Ce dimanche dans le petit village de Vermelles, dans le Pas-de-Calais, Yoann Velleine, 29 ans, a eu la merveilleuse idée de proposer à ses coéquipiers de jouer au fameux « Jeu de la biscotte », ce à l’issue d’un match d’entraînement contre les U18. Mais, faute de biscotte, ses coéquipiers y ont joué… sur lui !

Bertrand Cullais, l’attaquant-vedette de l’équipe locale, nous raconte les faits. Selon lui, personne n’était vraiment enthousiaste à l’idée de jouer à la biscotte :

« Yoann, il est marrant, mais en plus de ne pas savoir très bien jouer au ballon, c’est un idiot fini, un con mais con, con, con… Toute l’année, il nous a bassinés avec sa biscotte, comme quoi il y jouait tous les week-ends quand il était plus jeune, qu’il était trop fort… Dimanche, il a reparlé de sa biscotte, qu’il voulait nous prouver, pour le dernier match de la saison, qu’il pouvait cracher avant nous : personne n’était chaud, on n’est pas des barbares tout de même ! »


« Il ne s’est pas débattu » quand il a su que ce serait lui la biscotte

La suite du récit, il nous raconte, de manière très crue, quoique quelque peu gêné :

« Eloignez les enfants… Il criait à tout va qu’on allait voir ce qu’on allait voir, il venait nous voir un par un pour nous chambrer, comme quoi on en avait des petites. Alors, on s’est tous regardé, et on lui a dit « OK, on va jouer à ta biscotte : t’as une biscotte ? » »

Hésitant à raconter la fin de cette histoire, Bertrand a soupiré longuement avant de terminer, rapidement :

« Il nous a dit qu’il avait un sandwich jambon-beurre dans du pain brioché, que ça ferait l’affaire : hors de question de gâcher un sandwich de Thérèse la nana de la buvette, ils sont trop bons, et puis c’est tellement irrespectueux des grands-parents… Alors on a dit à Yoann : « Mec, ça sera toi la biscotte »… Le pire dans toute cette histoire, c’est qu’il ne s’est pas débattu quand on l’a mis au milieu de nous… Yoann, il est vraiment dégueulasse ! »


« Dans le foot, il y a des abrutis finis : Yoann en fait partie… »

Selon le défenseur central Brandon Ediana, personne n’a réussi à faire quoi que ce soit :

« Le voir en mode biscotte au milieu de nous en train de nous « motiver », ça nous a tous dégoûtés. Profitant du fait qu’il fermait les yeux, on lui a jeté du gel-douche à la tronche… mais il n’a rien compris, il en redemandait, encore et encore ! Personnellement, s’il reste au club l’an prochain, je me tire, hors de question de jouer avec un déviant comme lui. »

Le président du club de Vermelles n’a pas souhaité commenter cet incident dit de la biscotte finalement sans conséquence, avançant tout de même que « Yoann est un gentil garçon, mais il est totalement idiot. Dans le foot, ici comme à Marseille, à Nice ou même à Liverpool, il y a des abrutis finis : Yoann en fait partie… »

Crédit photo : Valeria Vacca / Moment Open via Getty Images, avec FootballFrance.fr

Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...



Tim

Écrivain en dessin industriel chez FootballFrance.fr
Rédacteur des plus grandes émissions de divertissement françaises actuelles (TeleShopping, Silence ça pousse, Pascale la petite sœur), Tim adore les chiffres, notamment le 5 et le 47. Grand fan de football, de gérontologie et des nems, il est grand, beau, mais complètement idiot...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *