Browse By

La boulette de Ribéry : il confond du shit et du chocolat et en donne à des enfants

Franck Ribéry a accidentellement donné de la résine de cannabis à des enfants lors d’un repas chez des amis. Le joueur du Bayern Munich pensait que c’était du chocolat.

Décidément Franck Ribéry n’en rate pas une. Après avoir perdu ses enfants lors d’une partie de cache-cache le mois dernier, l’ancien international tricolore a cette fois-ci donné par erreur du cannabis à des enfants lors d’un repas chez des amis.

Il se trouvait au domicile de Jean-Mohamed Nguyen, un ami de longue date qui l’avait invité pour un dîner entre amis. Ce dernier fumant occasionnellement du cannabis, peu avant la venue de ses convives, il avait préalablement caché son shit dans son placard à sucreries dans la cuisine.

Souhaitant faire plaisir à des enfants qui réclamaient des confiseries, Franck Ribéry a trouvé dans un placard le shit caché par Jean-Mohamed. Pensant que c’était des barres de Kinder Chocolat, il en a donné une à chaque enfant présent.

Franck Ribéry a compris que ce n’était pas du chocolat car cela ne fondait pas dans la bouche

C’est le jeune Dylan Abitbol, 9 ans et demi, qui a de suite vu que ce n’était pas du chocolat, celui-ci étant consommateur régulier. De son côté Franck Ribéry a compris sa méprise après avoir goûté le shit :

« Quand j’ai vu que ça ne fondait pas dans la bouche, c’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que ce n’était pas du chocolat. »

Aucune inquiétude, les enfants vont très bien, même pas un petit bobo sur les dents. Le petit Dylan a pu même rentrer avec une barrette de cannabis qui lui a été offerte par Franck Ribéry, pour se faire pardonner de sa méprise. Tout est bien, qui finit bien.

Crédit photo : Getty Images / A.Pretty

Tom

Auteur Humoriste Plagiste chez FootballFrance.fr
Tom est Corse, il aime le SC Bastia, regarder les avions atterrir et le Double Cheese sans oignon. Tom écrit pour la TV (Midi les zouzous, Le journal du Hard) et des humoristes tels Nabilla, Tex ou François Hollande. Tom est aussi l’auteur des notices des Dolipranes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *