Browse By

L’UNFP attaque le PSG en justice pour « Emploi fictif » concernant le cas Sirigu

Attaqué en justice par l’UNFP pour « emploi fictif » concernant Salvatore Sirigu et Benjamin Stambouli, le PSG risque très gros.

Et si le PSG débutait la saison de L1 avec plusieurs points en moins ? C’est en effet ce que requiert l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels qui attaque le Paris Saint-Germain pour « emploi fictif » concernant la personne de Salvatore Sirigu.

Selon Maître Guy M’se, l’avocat de l’UNFP, le portier international italien est payé à ne rien faire par son club du PSG, le tout pour qu’il reste en France pour profiter de la vie française, ce qui est une dérive grave selon le Code du Travail :

« Il est clair que Salvatore Sirigu ne jouera pas du tout cette saison, et pourtant il est payé par son club. Pourquoi faire alors ? S’il ne travaille pas, il ne doit pas être payé : le Code du Travail est clair, Salvatore Sirigu occupe un emploi fictif au PSG ! »

A cause de Sirigu mais aussi Stambouli, le PSG risque 12 points de suspension


Le PSG, via son directeur du football Patrick Kluivert, n’a pas tardé à réagir à cette attaque :

« C’est ridicule, Sirigu fait clairement partie de nos plans pour cette saison. Imaginez que Areola tombe d’un escabeau et se blesse et que, pendant ce temps-là, Trapp se coupe la main avec un couteau à beurre ? Et concernant l’autre mec, Stankovic ? Pardon, Stambouli oui : je ne sais pas qui c’est ! L’UNFP rêve tout éveillé : je suis le directeur des questions du football au PSG, et je peux vous assurer que ce Stambouli n’existe pas, je le saurais tout de même, je connais mon équipe, non ? »

Appuyé par plusieurs équipes dont l’OM, l’UNFP compte bien aller jusqu’au bout de sa procédure. Dans cette histoire, le PSG risque gros : on évoque ainsi jusque douze points de suspension. Et si la route vers le titre du PSG était semée d’embûches avant même son départ ? Réponse le 10 août prochain pour la réponse de Maître Moya, le juge d’instruction chargé de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.