Browse By

TEMOIGNAGE – Stephen, 27 ans, fondateur du fan-club de Jordan Amavi

Nous avons rencontré Stephen, le fondateur du fan-club officiel du joueur de l’OM Jordan Amavi. Abattu, il demande une aide plus appuyée de la part du club, mais aussi et surtout du joueur.

Embed from Getty Images

Il a 27 ans, et il est le président de « Ma vie pour Amavi », le fan-club officiel du défenseur latéral de l’Olympique de Marseille Jordan Amavi : la rédaction de FootballFrance.fr a rencontré Stephen J., un homme avec un coeur gros comme ça, un homme qui semble plus âgé que son âge, un homme proche de la rupture…

Stephen, bonjour, comment allez-vous ?
Bonjour chers amis de FootballFrance.fr. Ecoutez… J’ai envie de vous répondre par un rire, tout simplement. Je suis le président du fan-club d’un joueur qui était ultra-prometteur, un joueur passé du statut de futur titulaire en équipe de France à joueur qui a à peine le niveau de la Ligue 1. Alors oui, je vais vous répondre par un rire, nerveux…

Racontez-nous la genèse de ce projet. Pourquoi Jordan Amavi ?
Je vis à Nice, et Jordan Amavi a commencé sa carrière à Nice. On en rigole aujourd’hui, mais rappelez-vous, Amavi était titulaire à Nice à 20 ans. La création du club date de ce moment-là. Il a été transféré pour 10 millions en Angleterre, et là, crac, il se pète les croisés. J’étais pas bien, mais il est bien revenu, pour ensuite rejoindre l’OM, où il réussit une bonne première saison. Il est même appelé avec les A : là, je me dis que j’ai touché le gros lot, que je vais devenir le président d’un joueur international français. Devant lui, il n’y avait « que » Kurzawa, pas le gars le plus fiable du monde, et Digne, pas le gars le plus fluide du monde… Et puis…

De 14 000 membres à 18 membres, dont les parents d’Amavi


Et puis… ?
Et puis c’est le drame, le gars fait six mois plutôt bien, après il s’écroule. C’est comme si le mec avait atteint son but en étant appelé avec les A. Après ça, c’est la chute, la dégringolade, une horreur. Bref, on avait atteint 14 000 membres payants quand Amavi a été appelé par Deschamps, à 18 membres aujourd’hui, dont 12 qui sont des membres honoraires : ses parents, ses cousins, son agent. Même moi j’ai hésité à reprendre une carte de membre, c’est vous dire.

La suite de tout cela, qu’est-ce que c’est ?
C’est bien simple : je continue d’y croire, mais c’est dur, très dur. J’ai perdu ma femme, mon fils et mon domaine dans cette histoire. Des amis, je n’en ai plus que deux ou trois. Même Jordan Amavi ne fait plus partie du projet : c’est le comble, que le joueur pour qui le fan-club a été créé se casse du fan-club… Mais j’ai de la résilience, je vais rebondir : dès son arrivée en France, j’ai créé le fan-club francophone de Leandro Paredes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.